Aux Pays Bas, le procès intenté à Geert Wilders se déroulera à huis-clos. Ainsi en a décidé le tribunal à la demande du Procureur. Motif? : Crainte de troubles. Voilà où l'on en est déjà. Un procès qui concerne l'expression publique d'opinion, soustrait au regard de l'opinion publique ! Une fois de plus on cane et on ravale les principes libéraux. Normalement un tel procès doit être public et si l'on craint des troubles et que la police risque d'être dépassée pour le maintien de l'ordre, on fait appel à l'armée. Dans un Etat de Droit, force doit rester à la loi, coûte que coûte. C'est un principe avec lequel on ne peut transiger. Mais voilà: la peur de l'Islam est le commencement de la faiblesse.