ANNEXES ET COMMENTAIRES

Depuis des décennies, nous accueillons dans nos pays diverses communautés d’immigrés -– Africains, Chinois, Indiens, - sans problèmes. Nous n’avons de problèmes qu’avec la Communauté musulmane. C’est une indéniable évidence. J’essaye d’analyser pour quelles raisons. Et je n’en trouve qu’une : le Coran et l’Islamisme qui en découle. J’ai lu, relu et rerelu le Coran un stylo à la main pour essayer de comprendre ce qui pouvait inspirer aux Musulmans des exigences qui rendent impossibles des relations détendues. Il n’y a en tous cas aucune attitude « raciste » ou « xénophobe » à la base de mon analyse. Mais une volonté de s’informer.

Ce qui me sidère, c’est la légèreté avec laquelle des gens prennent part, avec autant d’assurance que de méconnaissance des faits, à un débat qui débouche sur la survie de notre civilisation d’esprit libéral. Mon souhait est de pouvoir fournir à un maximum de lecteurs des informations vérifiables donnant matière à réflexion. Quant aux esprits prévenus il serait illusoire de tenter de les convaincre. Il est une impossibilité logique : on ne peut pas prouver à un sot qu’il l’est !

Je vais donc tenter de présenter à ceux et celles, qui n’ont jamais lu le Coran, les versets dont le contenu est en contradiction avec les articles de la « Déclaration universelle des Droits de l’Homme ». Cette dernière indique les conditions indispensables pour assurer aux êtres humains, la liberté et le bien-être. Elle n’est –hélas !- appliquée nulle part dans son intégralité. Et déjà l’Islam lui oppose TROIS textes officiels constituant des « déclarations universelles islamistes » (vérifiez en tapant sur Internet : « Déclarations universelles islamistes des droits de l’Homme.»)

Allah

A tout Seigneur, tout honneur. Voici comment se présente ou se fait présenter Allah dans le Coran :

(le premier chiffre indique la sourate, le deuxième, le verset. Le Coran se compose de 114 sourates et 6236 versets. Dans les versets relativement longs, je n’ai repris que ce qui est vraiment  signifiant)

« Et votre divinité est une divinité unique. Pas de divinité à part Lui. Le tout Miséricordieux, le très Miséricordieux » (2 / 162)

« Allah ! Point de divinité à part Lui, le Vivant. Celui qui subsiste par lui-même….. ………» (2 / 255)

« C’est Lui qui a créé pour vous tout ce qui est sur la Terre…….. » (2 /29)

«……… Dis : Allah est le Créateur de toute chose et c’est Lui l’Unique, le Dominateur suprême » (13 / 16)

« Je n’ai créé les Djinns et les Hommes que pour qu’ils m’adorent » (51/56)

« Et rappelle-toi le nom de ton Seigneur et consacre- toi à Lui totalement » (73 / 8)

« …….Dis : C’est à Allah qu’appartiennent le Levant et le Couchant, il guide qui il veut vers un droit chemin » (2 / 142)

« ……Dis : le vrai chemin, c’est le chemin d’Allah. Et il nous a été commandé de nous soumettre au Seigneur de l’Univers. » (6 / 71)

Les Hommes sont ses créatures ; il fait d’eux ce qu’il veut. Sa volonté est sans limite, son emprise absolue.

« ………En vérité, la grâce est en la main d’Allah. Il la donne à qui il veut. La grâce d’Allah est immense et il est Omniscient » (3 /73)

« …….Et Allah guide qui Il veut vers le chemin droit » (2 /213)

« Il donne la sagesse à qui Il veut Et celui à qui la sagesse est donnée, vraiment c’est un bien immense qui lui est donné. Mais les doués d’intelligence seulement s’en souviennent » (2 / 269)

« Allah a favorisé les uns d’entre vous par rapport aux autres dans la répartition de Ses dons. Ceux qui ont été favorisés ne sont nullement disposés à donner leur portion à ceux qu’ils possèdent de plein droit (esclaves) au point qu’ils deviennent associés à part égale. Nieront-ils les bienfaits d’Allah ? » (16 / 71)

« ……..Allah égare qui il veut et guide qui il veut. Et c’est Lui, le Tout-puissant, le Sage »(14 / 4)

« …….Puis, Il pardonnera à qui Il veut et châtiera qui il veut. Et Allah est omnipotent » (2 /284)

Il faut se soumettre à un seigneur qui se montre totalement arbitraire.

Tolérance

Voyons ce qu’il en est de la tolérance. Dans tous les médias on reprend les paroles de religieux islamistes selon lesquels l’Islam est une religion de tolérance. Voyons ce qu’en dit le Coran :

« Et très certainement, Nous avons fait descendre vers toi des signes évidents. Et seuls les pervers n’y croient pas. » (2 / 99)

« …..Ceux qui ne croient pas aux Révélations d’Allah auront certes un dur châtiment. Et Allah est Puissant. Détenteur du pouvoir de punir. » (3 / 4)

« ……Et nous avons préparé pour les mécréants un châtiment avilissant. » (4 / 151)

« Combattez ceux qui ne croient ni en Allah, ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés. » (6 / 29)

« Quant à ceux qui n’ont pas cru, je les châtierai d’un dur châtiment ici-bas tout comme dans l’au-delà et pour eux pas de secoureurs. » (3 / 56)

Remarquons le « ici-bas » qui pourrait donner des idées à quelque « fou d’Allah »

«…………. Ce sont les mécréants qui sont les injustes. » (2 / 254) Pour les gens du Livre (Bible), il ya une attitude ambiguë.

« Ô, les croyants : Ne prenez pas pour alliés les Juifs  et les Chrétiens, ils sont alliés les uns les autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour alliés, devient un des leurs. Allah certes ne guide pas les gens injustes. » (5 / 51)

« Ceux qui ont cru, ceux qui se sont judaïsés, les Sabéens et les Chrétiens, ceux parmi eux qui croient en Allah, au jour dernier et qui accomplissent les bonnes œuvres, pas de crainte pour eux et ils ne seront point affligés. » (5 / 69)

Le non-croyant a, quant à lui, pleine liberté de choisir entre la soumission à Allah et la torture éternelle. Les « incrédules » doivent sentir comme un petit frisson leur parcourir le dos ? D’autant plus que les instructions d’Allah données à ses fidèles via le Coran sont limpides comme les ruisseaux du Paradis qui leur est ouvert :

« « Voici deux clans adverses qui disputaient au sujet de leur Seigneur. A ceux qui ne croient pas on taillera des vêtements de feu, tandis que sur leurs têtes on versera de l’eau bouillante qui fera fondre ce qu’il y a dans leurs ventres, de même que leurs peaux ; Et il y aura pour eux des maillets de fer. Toutes les fois qu’ils voudront en sortir (pour échapper) à la détresse, on les y remettra et on leur dira : « goûtez au châtiment de la Fournaise.

Certes Allah introduit ceux qui croient et qui font de bonnes œuvres aux Jardins sous lesquels coulent des ruisseaux. Là ils seront parés de bracelets d’or, et aussi de perles, et leurs vêtements seront de soie. » (22/ 19 à 23)

Plus attirantes que ces babioles d’ornementation, les Houris, vierges éternellement « revirginisées », sont à la disposition des hommes. Pas des lesbiennes, l’homosexualité étant interdite. Il n’y a pas d’équivalents en damoiseaux pour les femmes. Nous y reviendrons…

Pleine liberté donc ? Liberté très bien circonscrite. Nous avons vu page 8 ce qu’il en est de ce verset si souvent cité :

« Pas de contrainte en religion….. »

Paix et djihad

L’Islam , répète-t-on partout, est une religion de paix. Peut-on vraiment vouloir la paix quand on a pour objectif d’islamiser la Terre tout entière ? Même si cette conquête voulait se faire pacifiquement –ce qui est le cas en Europe – à un moment où un autre des peuples auront une volonté de défense leur culture. Que se passera-t-il alors ? On entendra crier : « Djihad ! Djihad ! », la guerre dite « sainte » Ecoutons le Coran à ce sujet :

« N’obéis pas aux infidèles et, avec ceci (le Coran) lutte contre eux vigoureusement »(25 / 52)

« Oh, vous qui croyez ! Combattez ceux des mécréants qui sont près de vous et qu’ils trouvent de la dureté en vous. Et sachez qu’Allah est avec les pieux. » ( 9 / 123)

« Combattez dans le sentier d’Allah ceux qui vous combattent et ne transgressez pas. Certes Allah n’aime pas les transgresseurs»(……..) « Et combattez-les jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’associateurs et que la religion soit entièrement à Allah seul. S’ils cessent, donc plus d’hostilités, sauf contre les injustes » (2/ 190 à 193)

Les injustes, nous le savons, sont les non-croyants, qui, de toute manière doivent être éliminés. Ils sont considérés comme irrécupérables. C’est...injuste ! Puisqu’ils peuvent toujours un jour se soumettre. Les croyants d’autres religions sont épargnés s’ils ne combattent pas. Ils seront absorbés à plus ou moins longue échéance. « Transgresser » n’est pas d’usage courant. Ce verbe est pourtant utilisé à la fois dans la traduction d’Arabie saoudite, dans celle de Masson (Ed. Gallimard 2 volumes) et dans le texte qu’on trouve sur Internet (oumma.com/coran). Le sens est « ne pas suivre les règles, désobéir » Le mot « associateur » est voisin, en son sens, de « polythéiste ». Il qualifie ceux qui « associent » un ou plusieurs dieux à Allah. Allah tient à rester seul maître à bord…

« Après que les mois sacrés expirent, tuez les associateurs où que vous les trouviez. Capturez-les, assiégez – les, et guettez-les dans toute embuscade. Si ensuite ils se repentent, accomplissent la Salat et acquittent la zakat,, alors laissez-leur la voie libre car Allah est Pardonneur et Miséricordieux »(9/5)

Il y a dit-on le petit et le grand « djihad ». Le petit étant la guerre sainte prise à la lettre, le grand étant la lutte contre soi-même pour se rapprocher d’Allah. Et, effectivement il y a des versets qui peuvent être lus en ce sens. Mais ceux que j’ai relevés sont nettement guerriers, sans doute possible.

Le Paradis

Une courte pause : une visite éclair au Paradis d’Allah. Autrement plus attirant que celui des Chrétiens, comme on va le voir. Bonne nouvelle : les femmes y ont accès avec leur mari :

« Entrez au Paradis, vous et vos épouses. Vous y serez bien traités » (43 / 70)

Dans le Coran, le Paradis est décrit à plusieurs endroits. J’ai choisi la description donnée dans la Sourate 56 Versets 12 à 38 et dans la traduction de Masson pour sa fluidité :

« Dans les Jardins du délice ; Il y en aura multitude parmi les premiers et un petit nombre parmi les derniers arrivés ; placés côte à côte sur des lits de repos ils seront accoudés se faisant vis-à-vis. Des éphèbes immortels circuleront autour d’eux portant des cratères, des aiguières et des coupes remplies d’un breuvage limpide dont ils ne seront ni excédés, ni enivrés, les fruits de leur choix et la chair des oiseaux qu’ils désireront. Il y aura là des Houris aux grands yeux, semblables à la perle cachée en récompense de leurs œuvres. Ils n’entendrons là ni parole futile, ni incitation au péché mais une seule parole : Paix…Paix (…..) Ils se tiendront au milieu des jujubiers sans épines et d’acacias bien alignés. Ils jouiront de spacieux ombrages, d’une eau courante, de fruits abondants non cueillis à l’avance, ni interdits. Ils se reposeront sur des lits élevés. C’est Nous en vérité qui avons créé les Houris d’une façon parfaite. Nous les avons faites vierges aimantes et d’égale jeunesse pour les compagnons de la droite »

La virginité de ces demoiselles célestes est absolument garantie : « Ils rencontreront celles dont les regards sont chastes et que ni homme, ni djinn n’a jamais touchées avant eux. » (55 / 56)

Voilà qui est essentiel et rassurant. Et que font les épouses, privées, elles, de beaux esclaves puceaux, pendant qe leur mari s’envoie en l’air avec quelques Houris compréhensives ? Elles regardent s’ébattre leur époux avec ces pucelles ? Qu’elles aillent se faire f…On ne discute pas les décisions d’Allah !

Supériorité

Mais revenons sur Terre où tout est moins paradisiaque. Ce qui me paraît plus dangereux que les innombrables versets sur le « Djihad », ce sont les versets posant en principe la supériorité du croyant de l’Islam sur les autres Humains :

« Vous êtes la meilleure communauté qu’on ait fait surgir pour les Hommes…. » cité page 26. « Cette Communauté qui est la vôtre est vraiment une communauté unique. Je suis votre Seigneur ! Craignez-moi donc ! »

« Ne perdez pas courage, ne vous affligez pas alors que vous êtes des hommes supérieurs, si vous êtes de vrais croyants.. » (3/ 145)

« Ô Prophète incite les croyants au combat. S’il se trouve parmi vous vingt endurants, ils vaincront deux cents et s’il s’en trouve cent, ils vaincront mille mécréants, car ce sont vraiment des gens qui ne comprennent rien » (8 / 65) (Note :il s’agit évidemment des mécréants !)

Entre ce verset et le suivant, il y a comme un compte à régler.

« Maintenant Allah a allégé votre tâche sachant qu’il y a de la faiblesse en vous. S’il y a cent endurants parmi vous, ils vaincront deux cents et s’il y en a mille, ils vaincront deux mille par la grâce d’Allah Et Allah est avec les endurants » ( 8 / 66)

« La meilleure communauté » composée d’hommes capables d’envoyer deux ennemis chacun….au moins, en d’autres lieux sacrés que le Paradis d’Allah. Allah incite ses croyants à se considérer comme supérieurs aux autres Humains. Qui n’obéirait pas à une injonction aussi flatteuse ? Les islamistes peuvent le prendre de haut, et ne s’en privent pas d’ailleurs, quand ils ont en face d’eux d’humbles jobards, plus généreux qu’intelligents. On me permettra d’estimer que cette attitude est le pendant religieux du racisme politique hitlérien qui qualifiait le peuple allemand de « Herrenvolk ».

Les Femmes

Nous avons vu que le Coran, s’inspirant de la Torah juive et de la Bible chrétienne, rappelle la genèse et la supériorité, voulue par Allah et Dieu, de l’homme sur la femme. Mais alors que les livres juif et chrétien se situent sue le plan religieux exclusivement, le Coran inscrit cette infériorité dans des versets qui sont autant d’articles d’un Code civil, « sacralisés » et donc immuables.

La Sourate IV, intitulée « les femmes » commence ainsi :

« Ô hommes, craignez votre Seigneur, qui vous a créés d’un seul être et a créé de celui-ci son épouse….. » Puis suivent une litanie de versets (articles de Code civil) réglant les conditions de divorce, de pension alimentaire, de « quadrigynie » (posséder quatre femmes à la fois), de remariage, d’héritage etc…Les femmes ont continuellement la moitié du droit reconnus à un homme. Il me paraît judicieux de renvoyer ceux et celles que la question intéresse vers le Coran consultable sur Internet, plutôt que de leur proposer la lecture de plusieurs pages de texte digne d’un acte notarial. Cette sourate compte 176 versets !

L’Islam a l’amour bucolique comme le montre ce verset fameux :

« Vos épouses sont pour vous un champ de labour : allez à votre champ comme et quand vous le voulez et oeuvrez pour vous-mêmes à l’avance…… » Vous ne comprenez pas ce que signifie la fin ? Moi non plus ; Mais Masson traduit ainsi : « faites avant une bonne action à votre profit….. » (2 / 223)

Autrement dit : la femme est entièrement à la disposition de son mari qui la baise quand il en a l’envie. Dans nos pays « chrétiens » la femme se soumettait au « devoir conjugal ». Mais nous avons un peu évolué et aujourd’hui est admise la notion de « viol dans le mariage ». La femme n’est plus une esclave sexuelle. Qu’en est-il dans la pratique quotidienne des Musulmans d’aujourd’hui ? Le sujet mériterait une enquête approfondie au niveau international. En n’oubliant pas l’avis des femmes. Outre ces articles de Code civil, le Coran fonde le Droit pénal : on coupe la main au voleur (le petit, bien entendu) ( 5 / 38) on punit de cent coups de fouet, le « fornicateur » et la « fornicatrice » (24 / 2)

(Voilà sur quelle pente à savon veulent nous entraîner les islamistes grâce, à l’indifférence suspecte de la masse des Musulmans immigrés, à la complicité ignorante et jobarde d’une gauche sans objectifs politiques et un centre catholique cherchant un allié dans sa lutte larvée contre la laïcité.

Les sources d’ennuis ne sont pas taries. L’Islam interdit l’euthanasie tout comme le suicide, car le Coran dit :

« Personne ne peut mourir que par la permission d’Allah et au moment prédéterminé……. »(3 / 145)

« Dirige tout ton être vers la religion exclusivement (pour Allah).Telle est la nature qu’Allah a originellement donnée aux hommes –pas de changement à la création d’Allah – Voila la religion de droiture, mais la plupart des gens ne savent pas. »

« C’est Lui qui a envoyé Son messager avec la Direction, la Religion vraie pour la placer au-dessus de toute autre religion en dépit des polythéistes… » (9 / 83)

Voilà prévenus tous les gens d’Eglises et de Temples, tentés de constituer avec leurs « frères » musulmans un front commun anti – laïque ! Ils ne comprendront que trop tard combien ils auraient eu intérêt à faire alliance avec les laïcs qui n’ont jamais attaqué personne et ont donné mille preuves d’attachement à la tolérance, dont ils sont les fondateurs.

Sont bienvenus les gens paisibles du Maghreb, les gens paisibles d’Arabie, du Pakistan, d’Indonésie, d’Irak, d’Iran ou d’ailleurs pour autant qu’ils n’abusent pas de notre hospitalité en nous imposant les prescrits de leur religion et acceptent la séparation de la religion et de l’Etat, qu’ils n’appartiennent ni à une organisation politique pratiquant le terrorisme, ni à une organisation criminelle, Et qu’ils respectent nos lois, toutes nos lois qui sont l’application des valeurs pour lesquelles nous nous sommes battus en Occident durant des siècles et dont nous avons le droit d’être fiers !

Quant à l’identité, dont on a la bouche pleine, il n’y en a qu’une : l’appartenance à l’humanité. Pas à la « oumma » Enfin, pour ce qui concerne la « diversité culturelle » ou « multiculturalisme », dont se gargarisent ceux et celles qui n’ont pas même pu assimiler la leur, il convient d’être clair. Il est évident que les autres cultures nous enrichissent : la musique russe s’ajoute à la musique française. La peinture flamande se compare à la peinture nordique ou indienne. La cuisine chinoise, la cuisine japonaise nous offrent des saveurs nouvelles. Et ainsi de suite. Mais il faut exiger, de toutes les cultures, qu’elles respectent la « Déclaration universelle des Droits de l’Homme » de 1948. Et, sur ce point, on ne peut transiger. Sous peine de perdre notre propre culture. La seule qui s’affirme universelle dans la liberté. Elle s’oppose à la religion islamique qui vise l’universalité dans la soumission et l’uniformité.

Pour la masse des Musulmans qui ont besoin de religion pour espérer, on doit souhaiter l’arrivée d’un nouveau prophète qui se déplace en voiture et non à dos de chameau. Un prophète qui prêche la fraternité humaine dans la liberté et ne vitupère pas les non-croyants. Un prophète qui propose un nouveau Coran de pensée.

Un professeur musulman a eu l’audace d’affirmer que l’Islam a besoin de son protestantisme, faisant allusion à la liberté de pensée imposée par les protestants au sein du monde chrétien. Cette réflexion lui a valu quelques petits ennuis.

Ce n’est plus de culture qu’il s’agit, mais de civilisation. Voilà ce qui est en jeu. Il est temps que tous nous en prenions conscience.

François WAHA