Le célèbre texte de Voltaire date de la fin du 18 ème siècle. Il a vieilli dans la forme mais certainement pas sur le fond. Il serait sans doute souhaitable de reprendre brièvement les idées de notre philosophe en les rafraîchissant et en les présentant au goût du jour ? Les arguments se perdent, en effet, chez Voltaire, dans un fouillis d’exemples de l’époque. Le manuscrit et ses annexes font plus de 200 pages. Il nous semble qu’il est possible d’exposer la question de la tolérance en un texte cent fois moins long ? Nous comptons bien en apporter la preuve très bientôt…On chercherait en vain dans le traité de Voltaire la célèbre phrase : « Je ne suis pas d’accord avec vos idées, mais je me battrais jusqu’à la mort pour que vous ayez le droit de les exprimer ». Elle résume bien la position de Voltaire, mais elle est due à Evelyn Beatrice Hall, une écrivaine britannique, qui a écrit, en 1906, sous le pseudonyme de Stephen G. Tallentyre « The friends of Voltaire » où elle a écrit : « I disapprove of what You say, but I will defend to the death Your right to say it » (voir traduction ci-dessus).