Il faut beaucoup de courage, actuellement (et depuis 1/4 de siècle) pour défendre ces principes UNIVERSELS (ou qui devraient l'être !), acquis si durement et pour lesquels tant de personnes ont souffert, donné leur vie : la liberté d'opinion - la liberté d'expression - le respect absolu de la vie humaine - l'égalité hommes-femmes - la mixité - la démocratie - la laïcité ... Du courage car ceux qui devraient être les premiers sur les barricades pour les défendre - la gauche - s'en désintéressent complètement, voire même se font les complices de ceux qui les attaquent. Par naïveté ? Par ignorance ? - Par pusillanimité ? Un peu de tout sans doute ... Ce sont les "Chamberlain" de notre époque.

Chamberlain qui, revenant de la conférence de Munich, rassure ses concitoyens : "mais non, Hitler est un gentil, mais, non, Hitler ne nous fera pas la guerre, etc., etc." Au même moment, Daladier, moins bête, arrive en gare de Paris, acclamé par la foule qui souhaite, qui VEUT entendre le même message. Mais Daladier, lui, a ces mots, par devers lui : "les cons, ils ne savent pas ce qui les attend". C'était l'aube du nazisme. Et c'est aujourd'hui, l'aube - déjà bien avancée ! - de l'islamisme triomphant ...

Deux idéologies qui ont (presque) tout en commun : - la haine de la démocratie : tous deux préconisent un système politique totalitaire, autocratique, arbitraire - le racisme, l'apartheid : tous deux identifient des catégories d'individus ne disposant pas des mêmes droits : pour le nazisme, il y a la race blanche, aryenne et puis...tous les autres. Pour l'islam, il y a les maîtres et les esclaves (ils existent toujours, voir l'affaire du Conrad), les hommes et les femmes, les croyants et les infidèles. Esclaves, femmes, infidèles ont un statut inférieur, des codes civils différents et même des codes pénaux différents !!! - la censure érigée en système : pas de liberté d'opinion ni d'expression ni chez les nazis ni chez les musulmans - l'incitation au meurtre est présente chez les nazis comme chez les musulmans. Toi, femme blanche et infidèle, tu es déjà condamnée à mort ! La seule différence (et elle est de taille), c'est que le nazisme se prévaut de caractères pseudo-scientifiques (suprématie de races), très simples à démonter (ouf !) et que l'islam lui, détient sa vérité de "Dieu" (aïe). Oui, "aïe", car Dieu, c'est sacré, non ? Et qui oserait contester la parole de Dieu ?

Tout ceci nous pouvions déjà le découvrir fin 1979. Fin 1979 ??? Que s'est-il passé fin 1979 ? A Téhéran, une foule en liesse de jeunes en tenue occidentale bigarrée (horesco referens !) acclame Khomeiny aux cris de "liberté, liberté". Le lendemain, la moitié de la foule est en noir. Ce sont les femmes, obligées de porter le tchador. Peu de temps après, une délégation féminine française tout à fait officielle, demande audience à Khomeiny pour obtenir la suppression de l'obligation pour les femmes de porter le tchador (punie de coups de fouet et de matraque en public par les gardiens de la Révolution si elle n'est pas respectée). Bien entendu Khomeiny refuse de les recevoir non voilées (avait-il peur de ne pas pouvoir réfréner ses pulsions sexuelles ???) et l'audience n'aura pas lieu. ET après ? Après, silence assourdissant des féministes et de la gauche. Pire ! La gauche manifeste son aveuglement en accusant de racisme ceux qui dénoncent les dangers de l'islamisme !

Introduire dans notre civilisation occidentale (condamnée à s'éteindre peut-être, comme le furent, par le passé, d'autres civilisations brillantes) l'obscurantisme, la censure, l'arbitraire, le crime (d'honneur, bien sûr), l'infériorité de la femme, le totalitarisme, les châtiments corporels, la charia (en un mot)... qu'est-ce sinon le suicide de nos valeurs, la disparition de la (très fragile) Déclaration Universelle des Droits de l'Homme ?

@ston martin

(Au cas où certains l'ignoreraient encore, les pays musulmans n'ont JAMAIS signé cette Déclaration, lui préférant une "Déclaration islamique universelle des droits de l'homme" où les femmes sont déclarées égales des hommes, en dignité ... mais pas en droits !)