Monseigneur (ce n’est pas le mien !) Léonard est le « président » d’une association – l’Eglise-, qui a ses règles de comportement et sa vision du monde. A ce titre, lui et ses fidèles, expriment librement leurs conceptions vis-à-vis des événements. Leurs prises de position ne concernent que les seuls membres de leur association. Dès lors, je ne vois pas en quoi on réprouve ses déclarations relatives au sida.