Nous relayons une information donnée par « Les Résistants » (les@resistants.info).

Fin mars, une députée a été gravement injuriée sur le Net par des blogueurs sans scrupules. Ceux-ci ont déversé un torrent d'infâmies sur Madame Fatoumata Sidibe, ancienne présidente de Ni Putes, ni Soumise Belgique, et actuellement députée bruxelloise. Son « crime » ? Le mardi 23 mars, Fatoumata Sidibé a publié un long – et excellent - texte dans le quotidien Le Soir, intitulé « Le voile est le symbole d’un projet politique totalitaire ».

Sans doute incapables d'argumenter de façon civilisée, et encore moins de façon intelligente, les "islamo-gauchistes-communautaristes" de ce site (pour lequel nous refusons de faire une quelconque publicité!), ont accumulé des propos franchement haineux et racistes à son encontre (la traitant notamment de"bougnoule", de "nègre domestique" et de "bounty").

Mais au fond: ce n'est pas interdit par la loi, ça, l'incitation à la haine raciale?

Madame Sidibe a exigé le retrait du billet injurieux...qui fut aussitôt suivi par un autre, un peu plus prudent mais certainement ni moins bête ni moins grossier...et renvoyant par lien internet au texte litigieux. A ce jour, 6/4/2010, il s'y trouve encore.

Clairement, il y a deux "camps" chez les blogueurs. Celui de ceux qui critiquent des idées et des comportements avec des arguments, de la logique, de l'humour...et celui de ceux qui attaquent des personnes par leur haine, leurs injures et leurs menaces. Chacun choisit son camp.

deux camps