L'agence Belga rapporte (31/3/2010) que les représentants des cultes catholique et musulman ont mis en garde les parlementaires francophones contre les mesures d'interdiction du port de signes convictionnels et religieux (voile/burqa en particulier).

La vice-présidente de l'Exécutif des musulmans de Belgique,Isabelle Praille, et l'évêque de Tournai, Guy Harpigny, font front commun pour tenter d'imposer à la société civile belge la suprématie des "lois religieuses" sur les "lois humaines" votées démocratiquement.

Quoi d'étonnant, d'ailleurs, à une telle convergence de revendication de deux religions "du Livre"?

Bien vu, Caroline Fourest! Que ceux qui ne l'ont pas encore lu se plongent dans son essai "Tirs croisés", qui démonte à merveille ces stratégies d'alliances religieuses pour saper le socle de laïcité des états européens et détricoter les acquis de leur sécularisation... .

Fort heureusement, ces attaques ont été contrées par Christine Defraigne (MR) et Fatoumata Sidibe (MR), ancienne présidente du comité belge de "Ni putes, ni soumises".

Un peu plus de détails: http://www.accf.irisnet.be/presse/breves/les-breves-des-commissions ou http://www.lalibre.be/actu/belgique/article/572994/les-cultes-mettent-en-garde-contre-une-mesure-d-interdiction.html