En cette période de migrations estivales,nous pouvons prendre le temps, nous aussi, de quitter les exigences de l'Hic et Nunc qu'impose souvent l'actualité, et voyager un peu: dans le monde ou dans notre passé.

Voici pour vous: la Suisse, avril 2010.

Une émission de la télévision suisse a créé des remous.

Pour ceux qui comprennent l'allemand, voir la Vidéo (en allemand) : extrait de l'émission «Hinter dem Schleier» ("Derrière le voile")

http://www.youtube.com/watch?v=wRZSVYq_NbY&feature=player_embedded

La Télévision Suisse alémanique, la Schweizer Fernsehen, a visité 5 mosquées, et a enregistré les prédications lors des prières du vendredi pour ensuite les faire traduire en allemand. À Genève, l'imam dénonce la décadence de l'Occident, à Bienne le prédicateur compare la situation des musulmans en Suisse avec celle de ceux de Palestine, d'Irak et d'Afghanistan et pour l'imam de la mosquée de Bâle les non musulmans sont inférieurs aux animaux. La séquence concernant la mosquée de Bâle commence à 4 min 40.

Suite à la diffusion du documentaire, la JSVP, l'association des Jeunes de l'UDC de Bâle, a annoncé son intention de porter plainte contre Ridha Ammari, l'imam de la mosquée Ar-Rahma de la ville, pour discrimination et incitation à la haine raciale et religieuse.

Dans un prêche prononcé lors de la prière du vendredi et traduit de l'arabe vers l'allemand, l'imam aurait déclaré, entre autres choses, que : « pour Allah les non-musulmans valent moins que les animaux» et ces propos sont tout simplement à considérer comme de l'incitation à la haine raciale et religieuse. Par la suite, l'imam, comme tout bon musulman pratiquant la taqiyya*, a naturellement nié avoir tenu un tel discours et que comme d'habitude tout a été cité hors contexte. mais peu importe, il ne faisait qu'évoquer la sourate 8 - verset 55 , qui, une fois oubliées toutes les contorsions sémantiques des diverses traductions, signifie en clair que : « pour Allah, les non-croyants valent moins que les bêtes .»

Si les Jeunes de l'UDC vont de l'avant avec leur poursuite, les juges suisses vont forcément devoir décider si ce verset du coran est discriminatoire et incite à la haine religieuse et même en faisant abstraction de l'issue du procès cela ouvrira malgré tout de nouvelles perspectives pour la lutte contre l'islamisation de l'Occident.

Et chez nous? Qui ira enregistrer et traduire les sermons de nos mosquées?

  • Note: les Musulmans sont autorisés par le Coran à mentir dans l'intérêt de leur religion