1- En quelques mots : qui est Salvatore Pertutti ? Dans quel milieu, où et quand es-tu né ? Quelle enfance fut la tienne ? As-tu des frères et sœurs ? Quelles études as-tu faites ? Raconte-toi....  J’ai 45 ans. Citoyen ordinaire, j’exerce le métier d’électricien industriel. Je n’ai pas suivi un cursus scolaire très long (je n’ai qu’un simple CAP). Divorcé, je suis père de 3 enfants. Je suis né dans l’Est de la France d’un père italien et d’une mère française. Nous étions une famille de 3 enfants (2 garçons et une fille). Ni fortunée, ni malheureuse (mon père était artisan coiffeur), mon enfance fut néanmoins très particulière. Grand timide, rêveur, je découvris très tôt la supercherie religieuse, à l’âge de 8 ans. Alors que je préparais ma première communion et que je « découvrais Adam et Ève », mon professeur des écoles, lui, nous initiait à la théorie de l’évolution, avec, en prime, accroché au tableau, le poster, connu de tous, où l’on voit la lente évolution du singe vers l’homme (poster qui, soit dit en passant, n’est plus tout à fait exact depuis les dernières avancées de la paléontologie). Une discussion avec mon professeur, une nuit de réflexion (la chose m’a beaucoup perturbé), le lendemain, j’annonçais à mes parents que je refusais de faire ma communion… Quelques gifles plus tard, ils acceptèrent devant ma grande détermination.

2- Comment est née l'association "Athées en action" ? Qui la gère et dirige ? Combien de membres compte-t-elle ? Pendant des années, j’ai été un athée « passif »… Peu m’importaient les croyants à partir du moment où ils ne venaient pas me « déranger ». Puis je me suis marié avec une Algérienne (avec laquelle j’ai eu mes 3 enfants). Mon épouse était agnostique, mais, à travers sa famille, j’ai découvert l’islam. Ce fut un choc… Les comportements et les discussions de certains de ses proches étaient scandaleux. Cela s’est conjugué au fait que mes parents s’enfonçaient de plus en plus dans un catholicisme pur et dur (voyage à Lourdes et messe du dimanche…) Comme « connaître pour juger » est un adage que j’utilise souvent et que j’applique au maximum dans ma vie, j’ai voulu découvrir ce qu’étaient réellement les doctrines religieuses. Je me suis donc lancé dans la lecture de la bible (ancien et nouveau testament) et du coran. Nouveau choc… Le contenu de ces ouvrages dépassait tout ce que je pouvais imaginer en intolérance et violence… C’est là que j’ai décidé de m’investir dans le militantisme athée. D’abord individuellement, puis, au gré des rencontres et des réflexions, en association. « Les athées en action » est née en novembre 2009. Nous comptons actuellement 2 500 membres. Nous sommes plusieurs personnes à la gérer. Mais, pour faire simple, Laure Vaillant (la vice-présidente) et moi-même sommes les principaux décideurs.

3- A-t-elle des contacts à l'étranger ? Elle est de vocation internationale : la moitié de nos membres ne sont pas français. Nous communiquons systématiquement en plusieurs langues et vers les 5 continents. Via notre magazine « parole d’athée !», nous commençons à tisser des liens avec d’autres associations ou des personnalités athées… Ce n’est qu’un début.

4- Que se donne-t-elle comme objectifs immédiats ? Nous avons deux objectifs, un à court terme, l’autre à long terme. A long terme, nous comptons créer un groupe de pression suffisamment fort pour qu’il puisse peser dans les débats de société. Car, bien que les athées soient plus d’un milliard dans le monde, ils passent complètement inaperçus. Pour y arriver, il faut que nous comptions des dizaines de milliers de membres et qu’un semblant d’union soit réalisé au sein de la myriade d’associations athées existantes… La route est encore longue. A court terme, nous axons notre combat sur la dénonciation des doctrines religieuses (de toutes les doctrines religieuses). Nous utilisons principalement l’arme juridique en mettant en avant l’aspect sexiste, homophobe ou sectaire de certains passages de la thora, de la bible et du coran. Une action juridique est en cours. Nous lançons également une opération de communication pour ce printemps… Nous la dévoilerons en temps voulu.

5- Ton "Livre athée" est-il suffisamment diffusé ? Sinon, pourrait-on envisager l''organisation d'un "événement" obligeant la Presse d'en faire mention ? « le livre athée », disponible en 4 langues, est téléchargé une centaine de fois par jour… C’est peu, c’est bien… C’est une question qui ne me préoccupe pas vraiment. Bon nombre de sites/blogs et autres pages internet relaient l’information… Je continue de mon côté à le faire connaître. Il sera traduit en arabe avant l’été et cela grâce, en partie, à l’aide financière de certains sympathisants (dont tu fais partie)… Je vous remercie tous sincèrement. Je suis curieux de voir ce que cet ouvrage, très simple mais direct et sans complaisance, peut avoir comme impact auprès d’une population en pleine révolution et avide de changement.

6-Quels sont tes loisirs favoris ? As-tu l'occasion de t'y adonner ? Hormis le sport (un footing le samedi et le dimanche) et un peu de guitare, mon principal loisir est la lecture. Je lis quotidiennement des revues scientifiques, de politique fondamentale (les grandes données géopolitiques), et le soir, pour clore la journée, je revisite la littérature française ou les classiques de philosophie. J'écoute bien sûr un peu les infos... sans passion je l'avoue. J’arrive aussi à lire (principalement pendant mes vacances) quelques essais sur les animaux, les plantes ou la physique quantique… « Connaître pour juger » toujours et encore. Je sors très peu, et j’ai une hygiène de vie assez stricte (je me lève et me couche très tôt). C’est une condition obligatoire pour mener de front vie professionnelle et vie militante… Pour conclure, je tiens à te dire que désormais, je m'engage également dans une réflexion/action politique. En effet, je suis convaincu de la nécessité de concevoir un nouveau système de gouvernance, de nouvelles règles économiques, une nouvelle approche écologique...

Loin des oppositions gauche/droite, de toute forme de démagogie ou de clientélisme, j'ai établi un programme qui me semble novateur, universel et pragmatique. J’ai commencé à le mettre en ligne ici : http://www.le-monde-pluriel.eu/