Sans Dieu C'est Mieux

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi 27 août 2010

100 villes de par le monde contre la lapidation

Ce samedi 28 août, 100 villes organisent des manifestations contre la lapidation et pour sauver Sakineh Ashtiani d'une mort horrible et d'une parodie de justice des plus barbares. A Bruxelles, rendez-vous à 13h devant le palais de justice, place Poelaert. Soyons nombreux pour dénoncer l'horreur et refuser l'inadmissible.

Lire la suite...

vendredi 25 juin 2010

Aucune Eglise ne doit être au-dessus des lois

L'Eglise catholique, organisation criminelle de malfaiteurs?

A la une de tous nos journaux: la police belge part à l'assaut du siège de l'Eglise catholique du pays suite à des accusations d'abus sexuels sur mineurs. Une perquisition, liée à un dossier d'abus sexuels, a commencé jeudi depuis 11 heures dans les bureaux de l'archevêché de Malines-Bruxelles, situés Wollemarkt à Malines;elle fait suite à des accusations récentes d'abus sexuels sur mineur par des membres de l'Eglise catholique belge.

Ainsi, la justice des hommes a enfin osé frapper au coeur de l'Eglise catholique de Belgique, confrontée ces derniers mois à des scandales de pédophilie. L'habitation du cardinal Godfried Danneels a été perquisitionnée. Son ordinateur personnel a été emmené. Enquêteurs et policiers ont investi le palais épiscopal de Malines, au nord de Bruxelles, siège de l'archidiocèse de Malines-Bruxelles et "chef-lieu" de l'Eglise catholique de Belgique.

La justice semble rechercher des indices tant sur des cas récents que sur des cas plus anciens, et selon le journal De Standaard, les perquisitions visent notament à déterminer si tous les dossiers arrivés aux responsables catholiques ont bien été transmis à la Commission pour le traitement des plaintes pour abus sexuel dans le cadre d'une relation pastorale.

L'ancien primat de Belgique, Mgr Godfried Danneels, a lui-même été convoqué jeudi au palais épiscopal par les enquêteurs. Son domicile a été perquisitionné. Les autorités catholiques du pays se disent "choquées"...Déjà, lors de la récentes démission forcée de l'évêque de Bruges pour faits de pédophilie, Mgr André-Joseph Léonard, archevêque de Malines-Bruxelles avait depuis lors promis une politique de "tolérance zéro".

Rappelons tout de même que le même Mgr André-Joseph Léonard a lui aussi été accusé de complaisance à l'occasion de plaintes pour pédophilie!

Le Soir du 29 avril dernier ( http://www.lesoir.be/actualite/belgique/2010-04-29/pretre-pedophile-andre-leonard-savait-767109.php ) daisait état du cas d'un adolescent abusé par le prêtre de son village, qui s’en était ouvert auprès d’André Léonard, alors évêque de Namur. Le prêtre serait néanmoins encore resté cinq ans en poste et aurait continué à faire des victimes... Léonard aurait tout fait pour éviter un procès!

Les conclusions s'imposent:

il est grand temps d'en arriver dans notre pays à une réelle séparation de l'Etat et des Eglises, et de ne plus tolérer aucune "exception religieuse" à nos lois! Les religions sont le fait d'hommes comme les autres, et qui doivent se soumettre aux lois des hommes ! Une véritable laïcité de l'Etat est seule garante d'une vraie justice pour tous.

Et que ceci soit vrai pour toutes les religions...

dimanche 14 mars 2010

L’arrêt de la Cour d’Appel de Mons interpelle.

Ben oui, que se passe-t-il ? Pourquoi cet arrêt suscite-t-il tant de réactions ? Dont une, très étonnante de Joëlle Milquet «pas de signes religieux dans une école publique». Mais dans une enceinte politique comme le Parlement bruxellois, là on est d’accord ? Qu’on m’explique.
Du côté socialiste : oui, il faut légiférer (Onkelinckx), non il ne faut pas légiférer (Courard) : aux écoles de prendre les coups.
Et le MR d’annoncer qu’il a plusieurs textes déposés. On pourrait savoir lesquels ?
Tiens, jusqu’à ce soir, je n’ai rien entendu d’Ecolo. Allô, allôô????

ecoloo-1

Mais je n’étais peut-être pas au bon moment devant mon poste de TV.
Rédigé par : @ston martin

mercredi 10 mars 2010

LES TRIBUNAUX RELIGIEUX EN EUROPE.

L’Europe bascule lentement mais sûrement dans l’obscurantisme religieux et la communautarisation à outrance, dans tous les domaines. L’union européenne elle-même est de plus en plus noyautée par les lobbys religieux. L’émission sur les religions par ARTE l’a récemment encore confirmé. Le président Sarkozy ne veut pas uniquement communautariser et théocratiser la France, mais l’Europe tout entière. C’est pourquoi il est aussi l’instigateur ou le promoteur, du colloque «Religions et puissance publique dans l’Union européenne» qui a eu lieu le 17.12.2008 à Paris, avec ses délégués des religions (prêtres, popes, pasteurs, rabbins et imams). Il a prononcé 14 fois le mot «Dieu» dans son discours, le 14.1.2008 devant le Roi Abdallah d’Arabie Saoudite, ce pays musulman où les hommes sont décapités et les femmes abattues ou lapidées au nom d’Allah, conformément à la charia saoudienne. Benoît XVI, est tellement fier du chanoine Sarkozy, qu’il ne faut pas s’étonner, qu’il en fasse le premier Français canonisé vivant...

par Guillaume

Lire la suite: en annexe

mercredi 17 février 2010

Deux, trois justices ?

Les évêques irlandais qui ont couvert les actions des prêtres pédophiles durant des années, ont fait amende (non)honorable devant le pape. Mais nulle part il n'est dit qu'ils passeront en justice? Il y aurait une "immunité religieuse " ? Quel aurait été le traitement d'un non-croyant dans la même situation ? Y aurait-il deux justices ?

Lire la suite...

samedi 13 février 2010

Leçons du procès intenté à Geert Wilders aux Pays Bas

Depuis des siècles les Pays-Bas ont été un exemple de tolérance. En quelques années cette tradition séculaire a été remise en cause sous la pression des adeptes du Coran.

Lire la suite...

Huis clos pour Wilders

Aux Pays Bas, le procès intenté à Geert Wilders se déroulera à huis-clos. Ainsi en a décidé le tribunal à la demande du Procureur. Motif? : Crainte de troubles. Voilà où l'on en est déjà. Un procès qui concerne l'expression publique d'opinion, soustrait au regard de l'opinion publique ! Une fois de plus on cane et on ravale les principes libéraux. Normalement un tel procès doit être public et si l'on craint des troubles et que la police risque d'être dépassée pour le maintien de l'ordre, on fait appel à l'armée. Dans un Etat de Droit, force doit rester à la loi, coûte que coûte. C'est un principe avec lequel on ne peut transiger. Mais voilà: la peur de l'Islam est le commencement de la faiblesse.