Nous relayons une information diffusée par "les@resistants.info"

Un ouvrage de R.C. Davis (*) rappelle à notre mémoire l'histoire d'un esclavage oublié: celui des Chrétiens blancs du pourtour de la méditerranée du 16è jusqu'au 18è siècle de notre ère.

Dans son exposé instructif sur l'esclavage barbaresque, Robert C. Davis remarque que les historiens américains ont étudié tous les aspects de l'esclavage des Africains par les Blancs mais ont largement ignoré l'esclavage des Blancs par les Nord-Africains. "Christian Slaves, Muslim Masters" (Esclaves chrétiens, maîtres musulmans) est un récit soigneusement documenté et clairement écrit de ce que le Prof. Davis nomme «l'autre esclavage», qui s'épanouit durant approximativement la même période que le trafic trans-atlantique, et qui dévasta des centaines de communautés côtières européennes. Dans la pensée des Blancs d'aujourd'hui, l'esclavage ne joue pas du tout le rôle central qu'il joue chez les Noirs, mais pas parce qu'il fut un problème de courte durée ou sans importance. L'histoire de l'esclavage méditerranéen est, en fait, aussi sombre que les descriptions les plus tendancieuses de l'esclavage américain. Le Prof. Davis, qui enseigne l'histoire sociale italienne à l'Université d'Etat de l'Ohio, projette une lumière perçante sur ce coin fascinant mais négligé de l'histoire.

Cet "oubli" provient sans doute de cette déplorable "haine de soi" des occidentaux, si bien mise en lumière par l'ouvrage de Pascal Bruckner, « Le sanglot de l’homme blanc », Sans doute une mauvaise habitude héritée des auto-flagellations de nos ancêtres du Moyen-Age chrétien!