Sans Dieu C'est Mieux

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 27 mars 2016

On n'a pas le droit de dire "on ne savait pas"!

En 2005, la journaliste belge d'origine marocaine, Hind Fraihi, a enquêté sur Molenbeek et les milieux islamistes radicaux -Elle en a tiré un livre courageux:"En immersion à Molenbeek", Ed. La différence, 238 pages. (17 euros). Onze ans déjà qu'elle a dénoncé l'intégrisme islamiste qui gangrenait un quartier de Bruxelles: Molenbeek, avec la bénédiction de son bourgmestre de l'époque...l'irresponsable "socialiste" Philippe Moureaux, s'enfonçait peu à peu dans le repli identitaire, l'intégrisme et pour certains le radicalisme violent.

Elle raconte à notre confrère Marianne.net son parcours depuis ses études à Bruxelles, sa progressive prise de conscience des manoeuvres de groupes islamistes pour enrôler nos jeunes dans des guerres "saintes" à l'étranger...et ce, déjà avant le tragique "11 septembre 2001"!

Lire la suite...

dimanche 17 janvier 2016

les fous de dieu

Il ne se passe plus un jour sans attentat terroriste commis dans le monde au nom d'un Islam sanguinaire et dément.Depuis les tueries de Paris en janvier 2015 la liste ne cesse de s'allonger...partout. L'Islam est malade de ses fanatiques et du refus de ses adeptes de revoir les préceptes à la lumière de la modernité.

Une liste sommaire fait entrevoir l'étendue de la folie islamiste:

Lire la suite...

dimanche 5 septembre 2010

FRANCE:un homme tabassé pour ne pas avoir respecté le ramadan!

Nous relayons l'information suivante:

Lyon : tabassé pour avoir bu un café pendant le ramadan

"Un musulman d'origine sénégalaise a été violemment pris à partie par plusieurs individus alors qu'il se trouvait en terrasse d'un bar. Deux semaines après les faits, il se trouve toujours hospitalisé.

Il déjeunait à la terrasse d'un restaurant du centre de Lyon, le week-end du 15 août, quand trois jeunes se sont jetés sur lui parce qu'il ne respectait pas le jeûne du ramadan. Ce père de famille d'origine sénégalaise, a été frappé à la tête avec une bouteille en verre, puis à coups de chaise. Transportée en urgence à l'hôpital, avec une fracture à l'arrière du crâne, la victime a dû être trépanée.

Un déchainement de violences sous prétexte qu'il ne respectait pas la «tradition». Un père de famille de 45 ans, résidant à Lyon, a été pris a partie par plusieurs individus alors qu'il buvait tranquillement un café en terrasse, a révélé mardi LePoint.fr. Motif : l'homme, un musulman d'origine sénégalaise, ne respectait pas la tradition du jeûne, normalement imposé par le ramadan qui a démarré le 11 août dernier.

Tout commence le vendredi 13 août. Hamara Diarra est tranquillement assis dans un café du centre-ville lorsqu'un homme vient le voir et lui reproche de ne pas respecter le ramadan en buvant un café avant la tombée du soleil. L'intéressé lui rétorque alors qu'il agit en fonction de ses croyances personnelles, rapporte un témoin de la scène. Une défense qui n'est pas du goût de son interlocuteur, qui appelle aussitôt en renfort «au moins trois amis», tous «d'origine maghrébine», indique la police.

Le quadragénaire est alors violemment agressé. Frappé violement à la tête, Hamara Diarra s'effondre sur le sol et est transféré d'urgence à l'hôpital. Deux semaines après son agression, il se trouve toujours hospitalisé et n'a pas pu être interrogé. Son état est jugé stationnaire."

Une autre agression à Toulouse

Les enquêteurs sont toujours à la recherche des individus. Car si l'agression a bien été filmée par une caméra de surveillance, la qualité d'image est trop mauvaise pour permettre de les identifier. Le parquet de Lyon a ouvert une enquête préliminaire et les enquêteurs ont lancé un appel à témoins. Le gérant du café pourrait décider de témoigner sous X, par peur de représailles.

Le recteur de la Grande mosquée de Lyon, Kamel Kabtane, a vivement condamné cette agression. Ces individus «ne sauraient se prévaloir de la pratique ou non du jeûne de Ramadhan», a-t-il indiqué dans un communiqué. «Cette agression n'est en aucun cas compatible avec les principes religieux que professe l'islam. La Mosquée de Lyon rappelle que la religion demeure de la responsabilité du musulman face à son créateur et que lui seul à le pouvoir de juger chacun d'entre nous pour ces actes et sa pratique religieuse. Nul homme n'a le pouvoir de se substituer à lui».

Le Point.fr fait part d'une autre agression du même type, survenue quelques jours plus tard à Toulouse. Une jeune femme a porté plainte après avoir été agressée dans une grande surface. Deux adolescents lui auraient violemment reproché d'acheter de la nourriture en plein ramadan. La jeune femme leur aurait alors expliqué être de confession juive, et non musulmane, ce qui n'a fait que redoubler l'agressivité des deux jeunes. Un vigile a assisté à la scène mais n'est pas intervenu. Interrogé par les enquêteurs sur les raisons de sa passivité, l'homme a indiqué qu'il respectait le ramadan et qu'il était donc pressé de partir «pour pouvoir s'alimenter, dès le coucher du soleil ».

Ben voyons! à quand les ambulanciers, les urgentistes et les pompiers qui se taillent vite fait (au coucher du soleil?) parce qu'ils ont une petite faim à satisfaire?

Sources: http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2010/08/25/01016-20100825ARTFIG00349-lyon-tabasse-pour-avoir-bu-un-cafe-pendant-le-ramadan.php Par Flore Galaud 25/08/2010 | ou: http://www.lepoint.fr/societe/agresse-parce-qu-il-n-a-pas-respecte-le-ramadan-23-08-2010-1227824_23.php

dimanche 18 juillet 2010

Chaque idéal poussé à l'extrême finit par se mordre la queue

Les extrémistes de l'Islam ont beau jeu de se revendiquer de "nos valeurs" pour mieux les saborder: ils en appellent à la tolérance et à la liberté, qui nous sont chères, pour désarmer nos critiques de leurs pratiques médiévales...C'est un piège.

Ce sont toujours les gens tolérants qui font les premiers pas vers les fanatiques. Pour le regretter ensuite...

Tolérer, pour le principe, tout ce qui se présente, ce n'est plus de la tolérance. C'est, au choix: du cynisme, de la bêtise ou de l'indifférence.

Tolérer la remise en question de l'égalité des sexes, ce n'est plus de la tolérance.

Les biens pensants actuels font preuve de "tolérindifférence" pour se mettre à l'abri des injures, pour ne pas être taxés de racisme, de laïcisme.

Or accepter des pratiques barbares sous prétexte qu'elles ne visent que des communautés différentes de nous, voilà l'essence même d'une pensée raciste, la base même du concept d'apartheid. Il faut oser s'opposer de toutes ses forces aux poussées irrationnelles, rétrogrades, obscurantistes et bigotes qui soufflent à nouveau sur nos contrées.

"Les modérés s'opposent toujours modérément à la violence." Anatole France - L'île des pingouins

Crazy

mardi 6 avril 2010

Deux camps

Nous relayons une information donnée par « Les Résistants » (les@resistants.info).

Fin mars, une députée a été gravement injuriée sur le Net par des blogueurs sans scrupules. Ceux-ci ont déversé un torrent d'infâmies sur Madame Fatoumata Sidibe, ancienne présidente de Ni Putes, ni Soumise Belgique, et actuellement députée bruxelloise. Son « crime » ? Le mardi 23 mars, Fatoumata Sidibé a publié un long – et excellent - texte dans le quotidien Le Soir, intitulé « Le voile est le symbole d’un projet politique totalitaire ».

Sans doute incapables d'argumenter de façon civilisée, et encore moins de façon intelligente, les "islamo-gauchistes-communautaristes" de ce site (pour lequel nous refusons de faire une quelconque publicité!), ont accumulé des propos franchement haineux et racistes à son encontre (la traitant notamment de"bougnoule", de "nègre domestique" et de "bounty").

Mais au fond: ce n'est pas interdit par la loi, ça, l'incitation à la haine raciale?

Madame Sidibe a exigé le retrait du billet injurieux...qui fut aussitôt suivi par un autre, un peu plus prudent mais certainement ni moins bête ni moins grossier...et renvoyant par lien internet au texte litigieux. A ce jour, 6/4/2010, il s'y trouve encore.

Clairement, il y a deux "camps" chez les blogueurs. Celui de ceux qui critiquent des idées et des comportements avec des arguments, de la logique, de l'humour...et celui de ceux qui attaquent des personnes par leur haine, leurs injures et leurs menaces. Chacun choisit son camp.

deux camps

samedi 13 février 2010

Leçons du procès intenté à Geert Wilders aux Pays Bas

Depuis des siècles les Pays-Bas ont été un exemple de tolérance. En quelques années cette tradition séculaire a été remise en cause sous la pression des adeptes du Coran.

Lire la suite...

samedi 6 février 2010

Lire le Coran

LETTRE OUVERTE A CEUX ET A CELLES ET A CELLES QUI N'ONT PAS LU LE CORAN.

Toute personne qui publierait un texte, comparable au Coran, aujourd’hui, serait poursuivie pour atteinte aux droits humains, comme incitateur à des crimes contre l’humanité. Lorsque la religion prône le racisme, la haine entre les peuples, l’incitation au meurtre de tous les infidèles, aucune autorité publique ne proteste et on fait semblant de ne rien savoir. Qui ne dit mot consent, mais personne ne peut se taire devant une idéologie conquérante, agressive, dangereuse, et criminogène, ayant pour but d’instaurer partout des théocraties musulmanes où règnent en maître les ayatollahs, les mollahs, les imams, ou les talibans...

Rédigé par Guillaume

Lire le texte intégral: en annexe