Que dit Jésus de Nazareth à propos de la sexualité ? Pas gandchose ! Il était bien plus préoccupé par la prédication de sa doctrine que par ce problème mineur. Il était entouré d'apôtres mariés et on tend à admettre aujourd'hui qu'il avait une relation amoureuse suivie avec Marie-Madeleine.

Achat de titres

Dans les premiers temps de l'Eglise, les ecclésiastiques goûtaient sans façon aux plaisirs de l'amour et connaissaient les joies de la paternité. Ce n'est qu'en 1123 que le premier Concile du Latran décrète l'invalidation des mariages avec des hommes d'Eglise. Un décret confirmé par le second Concile du Latran en 1139. Soulignons que c'est le célibat qui est imposé, non la chasteté. Il s'agissait bien plus d'une affaires de sous et de pouvoir, que d'une prise de position spirituelle. Il fallait éviter la transmission héréditaire des charges et conserver le système de l'achat des titres, fonctions et autres titres de propriété. L'intrusion du protestantisme va secouer le monde religieux chrétien.

Tournant pernicieux

Le pape PAUL III convoque le fameux Concile de Trente ( du nom de la ville l'accueillant) en 1542. Le nombre et l'importance des points à traiter étaient tels que la réunion fut interrompue plusieurs fois et aboutit sous Pie V en 1563 à des conclusions dont les Chrétiens d'aujourd'hui supportent encore les conséquences. Les plaisirs sexuels deviennent des péchés mortels;Il sont aussi graves que le meurtre ! Notons cependant que stricto sensu la chasteté n'est pas imposée aux prêtres séculiers. Mais, en pratique, le célibat des prêtres s'est généralisé. Et, petit à petit, s'étend au sein de l'Eglise un esprit malsain de "con -damnation" du sexe. Or, la tension sexuelle étant ce qu'elle est, les transgressions des règles de l'Eglise sont permanentes et tout un climat d'hypocrisie s'installe, dont nous voyons les effets. Prêtres défroqués, suicides, relations secrètes, homosexualité de substitution, névroses... Plusieurs associations de compagnes de prêtres revendiquent la reconnaissance de ces dernières comme épouses légitimes.

Pascal

La pédophilie ne serait pas un choix délibéré et pervers, mais une tendance irrépressible due à une immaturité sexuelle. Encore que l'immaturité elle-même est sans doute induite par toute une éducation d'interdits. N'est-ce pas Pascal qui a dit: "qui veut faire l'ange, fait la bête"?