Sans Dieu C'est Mieux

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - superstition

Fil des billets - Fil des commentaires

samedi 26 juin 2010

L’ETUDE DES FABLES RELIGIEUSES...

...CELA S’APPELLE DE LA THEOLOGIE

Rédigé par Guillaume

La théologie, c’est l’étude concernant la divinité et plus généralement la religion, et l’interprétation des textes dits sacrés. Divinité devrait d'ailleurs être au pluriel, parce qu’on a escamoté des millions de dieux depuis que Yahvé a instauré un « Dieu dictateur unique ». La théologie (theos - dieu et logos - science), ne s’occupe pas d’établir par "le libre examen", que les religions ne sont que des fables pour exploiter les crédules, mais s'évertue à faire croire à une sorte de science au sujet d’un Dieu unique dont il est préalablement admis qu’il existe. Il n’y a donc là aucune recherche scientifique, parce que celle-ci ne pourrait conclure autrement qu’en disant que "toute la théologie est un ensemble absurde de mythes inventés par l’homme".

Aucune université où la théologie est enseignée ne publie des études scientifiques sur le "mythe de Jésus". Ces études théologiques ne servent qu’à tromper les gens et à renforcer les mythes en écrivant de gros livres de théologie qui ne s’interrogent jamais sur ce pseudo-dieu tout-puissant et les mythes relatifs à tous ces gourous-dictateurs. La théologie a pour but de faire croire que les contes absurdes, les miracles, dans les évangiles sont des faits réels. L’ensemble de la théologie n’est qu’un ramassis de commentaires sur des livres saints qui ne contiennent rien de réel.

Lire la suite...

mercredi 17 mars 2010

Au diable les diables !

Diable!

La livraison de « Het Laatste Nieuws » du 11 mars dernier rapportait les propos de Gabriele Amorth (85), exorciste en chef du Vatican. Selon lui, les cas de maltraitance d’enfants, dans les écoles et internats catholiques, sont l’œuvre du diable !
Mais le diable est aussi à l’œuvre à l’intérieur du Vatican. Il affirme que le Vatican est infiltré par le diable et que le diable tient en son pouvoir un certain nombre d’évêques et de cardinaux. D’où la nécessité reconnue par les deux derniers papes de recourir aux exorcismes comme arme de combat. Benoît XVI, a même considéré comme prioritaires les cas des « possédés du démon ».
Lorsqu’en 2001, le rituel de l’exorcisme fut amendé sous la pression des forces progressistes, Gabriele Amorth reçut néanmoins du pape le conseil de conserver l’ancien rituel …

Interrogé par La Republica, Gabriele Amorth – qui s’enorgueillit de plus de 70000 exorcismes réussis – décrit avec force détails les ruses et la force du démon : il peut être invisible ou prendre n’importe quelle forme, humaine ou animale. Il parle de nombreuses langues et sa force est telle que Gabriele Amorth dut, à plusieurs reprises, avoir recours à 7 assistants pour maîtriser la personne possédée !
Benoît XVI souhaiterait que chaque évêché aie son exorciste.
La Pologne est sur la bonne voie : sur les 5 dernières années, elle compte 35 exorcistes de plus.

Rédigé par: @ston martin

mardi 23 février 2010

Prières inutiles...

...pour des dieux inutiles

La prière existe sans doute depuis que Dieu et ses religions ont été inventés par l’homme pour exploiter la superstition humaine. Le fait d’adresser des prières et des supplications à Dieu est pourtant un acte blasphématoire, un outrage à un Dieu qu’on prétend infiniment bon. Un Dieu qui exigerait une telle humiliation humaine ne serait qu’un être abject, méprisable, misérable, versatile, impuissant, quémandeur et dont le comportement serait dépendant des prières et supplications que des millions de croyants de différentes religions lui adressent. Chaque religion a ses prières spécifiques abêtissantes, humiliantes répétées sans cesse, par des gens pieux et superstitieux, toute leur vie, sans jamais se rendre compte de leur inutilité.

Rédigé par Guillaume

Lire la suite en annexe: