Sans Dieu C'est Mieux

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Libre-penseurs du Monde

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche 12 décembre 2010

Assises internationales sur l'islamisation des pays occidentaux

Nous relayons un appel à participation au premières Assises internationales sur l'islamisation, qui auront lieu tout prochainement à Paris

Le 18 décembre 2010, un événement d'ampleur internationale se tiendra en France. Les principaux initiateurs de l'apéro saucisson-pinard organisent des « Assises internationales » sur l'islamisation de nos pays. Ces assises rassembleront, à Paris, de nombreuses personnalités, intellectuels, hommes politiques, journalistes, pour échanger sur la réalité des différents pays européens, dont la France.

De 9 heures à 18 heures, des personnalités de plus de dix pays, et de sensibilités fort différentes, seront réunies pour clamer l'impérieux devoir de défendre, en France comme dans toute l'Europe, nos valeurs laïques et civilisationnelles.

Lire la suite...

lundi 29 novembre 2010

Qu'est-ce qu'on attend?

Le Québec vient d'adopter à l'unanimité une motion contre la polygamie.

Nous attendons que cette position ferme et non ambigüe soit également prise chez nous, et mette fin à des situations de fait intolérables.

Lire la suite...

mardi 7 septembre 2010

FRANCE: Déclarations courageuses et lucides d'un Professeur musulman

Nous relayons l'article courageux d'un professeur de philo:

La lapidation, "preuve extrême de la logique de violence de l'islam" Abdennour Bidar, professeur de philosophie en classes préparatoires à Sophia-Antipolis

La monstrueuse condamnation d'une femme à la lapidation par la République islamique d'Iran donne encore une fois de l'islam une image catastrophique, celle d'une religion archaïque, violente et totalitaire. N'essayons pas en effet de dédouaner la religion islamique du meurtre programmé de Sakineh Mohammadi-Ashtiani en soutenant qu'il s'agit d'une décision politique. Le pouvoir de Mahmoud Ahmadinejad se fonde sur une idéologie reconnue comme celle d'un islam fondamentaliste.

En tant qu'intellectuel musulman, je dois prendre la responsabilité de dire cela haut et fort, en m'insurgeant contre cette sentence de lapidation au nom de la dignité de la personne humaine. Mais je ne saurais m'en tenir à cette indignation. Si en effet la pulsion totalitaire de la religion islamique trouve là l'une de ses expressions les plus inhumaines, il faut y voir simplement l'une des formes les plus radicales d'une logique générale qui a pris, au fil des siècles, le contrôle de la vie spirituelle des musulmans du monde. Hélas !, la religion islamique entière se nourrit de violence.

Lire la suite...

vendredi 3 septembre 2010

La Convention européenne des Droits de l'Homme peut-elle être bradée?

Un de nos correspondants nous transmet l'appel à diffusion du message suivant:

"Je vous prie de trouver ci-après un texte sous signature collective proposée en Carte blanche aux quotidiens Le Soir et La Libre et que l'actualité politique actuelle empêchent de publier. Le décès tout récent du premier signataire, mon vieil ami Daniel Ducarme, ne permet pas d'attendre une hypothétique parution par la presse. Merci donc de diffuser largement ce texte auquel Daniel Ducarme était particulièrement attaché."

Le 25 mars dernier, le Conseil des Droits de l'Homme de l'ONU a adopté un projet de protocole international présenté par les pays membres de l'Organisation de la Conférence Islamique (OCI). Cette organisation, qui a son siège en Arabie saoudite, réunit 57 pays musulmans dont la Turquie, un membre du Conseil de l'Europe. Ce nouveau protocole international tend à criminaliser la diffamation des religions et à censurer toute information susceptible de desservir l'islam. L'Union européenne a pris position contre ces velléités liberticides ainsi que, plus fermement, les Etats-Unis. La récente résolution 1743 du 23 juin 2010 de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe consacre également ce concept dans le vocabulaire de cette organisation internationale.

La diffamation des religions est une aberration consistant à confondre objet et sujet de droit. Ainsi, la religion est désormais assimilée à un être juridique. Diffamer implique une atteinte portée à l'honneur. Or, une chose n'a pas d'état d'âme: ni honneur, ni déshonneur. En réalité, la diffamation des religions n'est qu'un mécanisme de censure instauré sous prétexte de prescrit divin. Cette revendication n'est pas neuve. La résolution du Conseil des Droits de l'Homme n'est pas surgie de nulle part. C'est lors de la conférence de Durban I, en septembre 2001, que ce processus a débuté, dans le cadre des Nations Unies. Depuis près de dix ans, au nom du dialogue, les chancelleries occidentales vont de reculades en reculades. Au-delà du discours, le fait est que les Occidentaux n'ont qu'une stratégie défensive, voire pas de stratégie du tout. Au Conseil des Droits de l'Homme, la France a exprimé la position de l'Union européenne en déclarant que cette dernière «reconnaît l'existence de préoccupations légitimes» et se disant «clairement disposée à s'engager dans un dialogue constructif avec l'Organisation de la Conférence islamique». L'Union européenne a donc assorti son timide refus d'un appel au dialogue, alors que les faits ont démontré que ce dialogue est illusoire, quand on se place systématiquement sur le terrain de l'adversaire. Naturellement, mieux vaut la paix que la guerre et la concorde plutôt que la discorde, mais les évidences in abstracto impliquent-elles un aveuglement face aux évidences in concreto ? Il n'est pas judicieux de présenter sempiternellement un profil bas alors que les revendications outrancières n'évoluent qu'en s'amplifiant. Une ferme, et rapide, reprise en main s'impose afin d'inverser ce processus pernicieux. Si le délit de diffamation des religions aboutissait, les Etats occidentaux auraient ipso facto l'obligation d'adapter leurs législations. Cela paraissait invraisemblable, voici quelques années, c'est devenu une réalité possible aujourd'hui. La carence de volonté politique a ouvert un boulevard aux exigences les plus folles.

Lire la suite...

mercredi 18 août 2010

Libérez-vous, il n'en tient qu'à vous!

Nous relayons une info diffusée par: les@resistants.info.

Le site « Muslims Debate » a demandé à Geert Wilders pourquoi il est devenu anti-islam, et quel serait son message aux musulmans.

Geert Wilders est bien un humaniste qui n'est ni raciste, ni d'extrême-droite comme aiment à le décrire les médias.

Voici sa réponse (traduction), à lire jusqu'au bout.

"En 1982 j'ai visité pour la première fois un pays musulman.

J'avais 18 ans et je voyageais avec un ami néerlandais d'Eilat en Israël à la station balnéaire égyptienne de Charm el-Cheikh.

Nous étions deux étudiants, sacs au dos, presque sans le sou.

Nous avons dormi sur les plages et trouvé l'hospitalité chez des Egyptiens, qui, spontanément, nous avaient invités à prendre le thé. Je me rappelle bien ma première impression de l'Egypte: j'ai été profondément touché par la bonté et la bienveillance de ce peuple.

Je me souviens aussi de ma seconde impression majeure de l'Egypte: j'ai été frappé par la peur qui accablait ces gens aimables.

Lire la suite...

lundi 9 août 2010

L’ « Universalisme » philosophie de l’espoir

Aux vingt philosophes, historiquement importants, il faut absolument en ajouter un ! Le philosophe, qui, sans aucun doute, deviendra le plus influent de notre temps : André Heymans. Je sais, on alignera Michel Onfray, André Comte-Sponville, Bernard Henri Levy. Ils sont plutôt des professeurs de philosophie, des moralistes aussi ou des analystes de faits de société; Si intéressants et si brillants soient – ils, aucun d’eux n’a apporté un élément vraiment nouveau à la réflexion philosophique.

C’est ce qu’a fait, par contre, André Heymans, un philosophe qui a eu la fâcheuse idée de naître en Belgique, un pays surréaliste, qui, on le sait, se situe aux antipodes de la sagesse. Il a beau, lui, habitant de Flandre écrivant en français, produire une œuvre capitale, le voilà ignoré de tous au sud comme au nord. Aaaah ! S’il était joueur de tennis, footballeur ou à la rigueur cinéaste ou dessinateur de BD... Mais, comment peut-on naître ou être philosophe ?

Lire la suite...

samedi 29 mai 2010

Voltaire et son traité sur la tolérance

Le célèbre texte de Voltaire date de la fin du 18 ème siècle. Il a vieilli dans la forme mais certainement pas sur le fond. Il serait sans doute souhaitable de reprendre brièvement les idées de notre philosophe en les rafraîchissant et en les présentant au goût du jour ? Les arguments se perdent, en effet, chez Voltaire, dans un fouillis d’exemples de l’époque. Le manuscrit et ses annexes font plus de 200 pages. Il nous semble qu’il est possible d’exposer la question de la tolérance en un texte cent fois moins long ? Nous comptons bien en apporter la preuve très bientôt…On chercherait en vain dans le traité de Voltaire la célèbre phrase : « Je ne suis pas d’accord avec vos idées, mais je me battrais jusqu’à la mort pour que vous ayez le droit de les exprimer ». Elle résume bien la position de Voltaire, mais elle est due à Evelyn Beatrice Hall, une écrivaine britannique, qui a écrit, en 1906, sous le pseudonyme de Stephen G. Tallentyre « The friends of Voltaire » où elle a écrit : « I disapprove of what You say, but I will defend to the death Your right to say it » (voir traduction ci-dessus).

samedi 1 mai 2010

Un gourou comme un autre?

Certaines disciplines de la "connaissance", à l'instar de certaines idéologies politiques fonctionnent sur un mode proche du "religieux": mêmes affirmations invérifiables, mêmes cultes de la personnalité pour leurs prédicateurs, mêmes textes sacrés continuellement encensés par des disciples. Mêmes promesses de lendemains qui chantent...

Tout pareil, mais sans dieu. Ce qui rend la critique plus légitime, même si elle reste parfois risquée! Des hommes (et des femmes) contestent les propos d'autres hommes et femmes. C'est toute la différence entre "crime de lèse-majesté" et blasphème!

Le tout nouveau livre de Michel Onfray (qui sortira cette semaine): "Le crépuscule d'une idole. L'affabulation freudienne", est de cet ordre.

Après le "Livre noir de la psychanalyse", la pratique du divan en prend un coup!
Mais il doit sans doute en être ainsi pour qu'une discipline balbutiante passe du statut de "pré-science", comme le furent l'alchimie, ou l'astrologie anciennes, à celui de science nouvelle, aux protocoles expérimentaux réplicables, réfutables et libre-examinables, comme le sont la chimie et l'astronomie modernes...

jeudi 15 avril 2010

froufrou

Ou le droit à l'impertinence

Il est devenu extrêmement difficile en ce XXIè siècle d'exprimer des opinions critiques ou satyriques à l'égard des religions -et tout particulièrement de l'Islam- sans faire un usage superfétatoire de précautions oratoires, de courbettes diplomatiques et de langue de bois.

Ce "politiquement correct" qui s'impose à nous est malsain. Il dénote, non le "respect" de l'opinion d'autrui, mais la crainte des représailles...Quand on se respecte, on n'a pas peur de se dire franchement ce qu'on pense, et on attend en retour une égale liberté d'expression pour alimenter l'échange d'idées....mais pas des injures, pas des menaces, pas de la censure. Les non-dit s'accumulent en rancoeurs et malentendus. Ils alimentent le réservoir d'insatisfaction qui ne profite qu'aux groupes (ou groupuscules) extrémistes: extrême-droite, ultra-gauche, islamo-fascisme...

De temps en temps, un artiste ou un intellectuel téméraire ose braver le tabou. C'est le cas de Nick Walker.

froufrou

Réalisée sans autorisation dans une rue de Paris à deux pas de la place de la République, une oeuvre satyrique s'est étalée pendant quelques jours sur un mur (avant d'être pieusement effacée, il va s'en dire).

L'artiste de rue anglais Nick Walker, spécialiste du graffiti au pochoir, a réalisé une fresque de 4 m de long sur un mur de Paris mettant en scène six femmes portant le voile et représentées en train de danser le french cancan.Sur cette fresque, les femmes portent un voile noir ne laissant à découvert que leurs yeux, mais soulèvent leur jupe et lèvent la jambe, dévoilant jarretières et froufrous aux couleurs du drapeau français, à la manière des danseuses de french cancan.Nick Walker a été invité à Paris par le "Studio 55", galerie spécialisée dans l'art urbain. Dans un communiqué commun de l'artiste et de la galerie, l'oeuvre est présentée ainsi : " voile islamique + tradition française = le Corancan ”

jeudi 18 mars 2010

Manifeste athée

bus athée

Nos amis canadiens (Libres penseurs athées (LPA)- lpa.atheisme.ca) ont mis en ligne un fort beau "Manifeste athée", qui en appelle à l'intelligence humaine, en toute humilité, tolérance et clarté. Nous vous invitons à découvrir cette Déclaration de principe qui fait honneur à l'esprit humain, débarrassé des superstitions et des pratiques obscurantistes.

L'athéisme est l'état naturel de l'être humain une fois débarrassé de toutes les supercheries, chimères, religions et spiritualités surnaturelles qui encombraient son esprit jusque-là. L'athéisme favorise notre réconciliation avec notre propre humanité en rejetant l'aliénation des croyances infondées et dangereuses. Malgré sa forme grammaticale négative, l'athéisme est une force positive.

Nous valorisons la raison, la pensée critique, la science, le savoir et l'avancement matériel, intellectuel et moral de l'humanité. La raison et la coopération sont essentielles pour surmonter les défis auxquels est confrontée l’humanité. Nous valorisons ce que nous pouvons ressentir par les sens et que nous pouvons saisir et mesurer dans ce monde naturel. Nous tirons nos conclusions sur la base des meilleures données, et changeons nos conclusions en conséquence au fur et à mesure que de nouvelles données se présentent. Notre éthique et nos valeurs s’appuient sur les faits. L’éthique et la morale évoluent avec le temps à mesure que nous comprenons mieux ce monde ainsi que notre impact sur ce monde.

Lire la suite...