Sans Dieu C'est Mieux

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 9 janvier 2011

Israël aussi :ségrégation sexiste organisée par les intégristes religieux

En mars 2010,à l’appel de plusieurs organisations féministes et de laïques, plus d’un millier de femmes et d’hommes ont manifesté, en brandissant une banderole indiquant qu’ « Israël n’est pas l’Iran », pour exiger la fin de la ségrégation sexiste imposée, depuis plusieurs années, par les intégristes religieux juifs, dans pas moins quatre-vingt-dix lignes d’autobus en Israël.

Les juifs ultra-orthodoxes, à l’instar de leurs frères et sœurs intégristes musulmans et chrétiens, sont les ennemis les plus déterminés de la mixité entre les sexes, conformément selon eux aux enseignements de l’Ancien Testament. C’est pour cette raison qu’ils ont imposé, depuis 2 000, que les hommes se placent à l’avant et les femmes à l’arrière des bus. Les femmes doivent, de plus, monter par la porte arrière, et devrait porter des « tenues décentes ». De nombreuses femmes ont ainsi été vilipendées ou agressés physiquement, parce qu’elles s’étaient assises par mégarde sur des banquettes faisant partie de l’ « avant » des bus, à cause de l’absence de signalisation de ces deux espaces à l’intérieur de ces moyens de transport. Évidemment, ceci n’est pas étonnant quand on enseigne à ces religieux des passages de la Bible du rabbinat tels que : « A la femme il dit : J’aggraverai tes labeurs et ta grossesse ; tu enfanteras dans la douleur ; la passion t’attirera vers ton époux, et lui te dominera. » ; et dans le Kohelet : « Et ce que j’ai trouvé de plus amer que la mort, c’est la femme, dont le cœur n’est que guet-apens et pièges et dont les bras sont des chaînes. » Ces mêmes ultras, fer de lance également de la colonisation des Territoires palestiniens, veulent étendre cette ségrégation aux hôpitaux, aux bureaux de postes, et même dans les avions des compagnies aériennes.

Lire la suite...

mercredi 27 octobre 2010

Norvège: Pas de mosquée sans liberté religieuse en Arabie saoudite

Nous faisons suivre l'information suivante:

Le gouvernement saoudien et de riches donateurs privés d'Arabie Saoudite veulent financer des mosquées en Norvège à hauteur de dizaines de millions d'Euros. Légalement, ils en ont le droit. Conformément à la loi norvégienne il est permis aux pays étrangers de soutenir financièrement les communautés religieuses, mais vu l'importance de ces sommes, le gouvernement doit approuver le financement. Or, le ministère des Affaires étrangères vient non seulement de refuser d'approuver ce financement, mais il a également répondu au Centre islamique Tawfiiq, qu'il serait "paradoxal et contre nature d'accepter le financement venant d'un pays qui n'accepte pas la liberté religieuse."

Lire la suite...

vendredi 15 octobre 2010

Les immigrés Musulmans coûteraient cher aux Allemands?

Très peu politiquement correct! Allemagne: les musulmans coûtent cher

AFP Selon Le Figaro 30/09/2010 | Une majorité d'Allemands (55%) considèrent les immigrés musulmans comme un fardeau pour l'Allemagne, selon un sondage publié aujourd'hui par le quotidien Financial Times Deutschland (FTD).

55% des personnes interrogées estiment ainsi que les musulmans ont "coûté financièrement et socialement beaucoup plus qu'ils n'ont rapporté économiquement" à l'Allemagne, selon cette étude de l'Institut Allensbach.

Seul un cinquième des personnes interrogées tirent un bilan positif.

La publication de ce sondage intervient alors que l'Allemagne a été secouée ces dernières semaines par une violente polémique sur l'immigration suscitée par un ancien responsable de la banque centrale allemande, Thilo Sarrazin.

Dans un livre paru fin août, l'ancien banquier central, poussé par la suite à la démission, a stigmatisé les immigrés musulmans affirmant notamment que le pays s'abrutissait à cause de leur faible niveau d'éducation et de leur manque d'intégration.

Ces thèses au vitriol, rejetées par nombre de responsables politiques, avaient trouvé un écho dans la population.

Selon ce sondage du FTD, 60% des personnes interrogées lui donnent ainsi raison. En Allemagne vivent entre 3,8 et 4,3 millions de musulmans, soit entre 4,6% et 5,2% de la population, selon les chiffres du gouvernement.

++ Alerte! N'entendez-vous les sirènes hurlantes qui annoncent la catastrophe? A force de nier l'évidence et de s'accommoder des pressions islamistes...on pousse la population à suivre des pentes glissantes qui rappellent sinistrement la montée raciste de l'entre-deux guerres. Si les démocrates s'obstinent à faire l'autruche devant la montée en force de l'islamisme européen...ils se retrouveront bientôt impuissants et écrasés entre deux forces fachisantes antagonistes.

jeudi 14 octobre 2010

France: Conférence à l'Assemblée nationale empêchée pour raison religieuse!

Une conférence à l’Assemblée Nationale française annulée sur demande sur CFCM ! (Conseil Français du Culte Musulman) 30 sept2010 Nous rapportons quelques extraits de presse qui en témoignent.

Bernard Accoyer: l'interdiction de la honte, la Charia dans les têtes de nos dirigeants.

Je faisais partie de ceux (Voir photo avec Christine Tasin, Pierre Cassen et Pascal Hilout) qui furent refoulés à leur arrivée devant les locaux de l'Assemblée Nationale. « La conférence est annulée » fut la seule réponse des policiers en poste.

En colère et dépités, nous nous sommes réunis sur une petite place derrière l'Assemblée Nationale en présence de Xavier Lemoine Maire de Montfermeil, Christine Tasin de Résistance Républicaine, Pierre Cassen de Riposte Laïque, La Droite Libre association politique organisatrice du débat et d’autres associations qui, lors du débat nous ont démontré, textes juridiques en main, que des passages entier de la Charia sont illégaux tant sur le plan français qu'européen que ce soit sur le statut de la femme, la liberté de conscience, l'égalité des femmes et des hommes entre eux mais aussi en fonction de leur appartenance religieuse car peu savent encore que l'islam considère le "croyant musulman" comme étant d'essence supérieure, les autres n'étant que des chiens ou des étrons hormis les gens du livre qui, s'ils payent l'impôt (jizya) et subissent l'humiliation, peuvent continuer à vivre en esclave en terre d'islam. Aucune loi européenne n'accepte ces règles et pourtant... un Président de l'Assemblée a cédé aux injonctions religieuses du CFCM (Conseil Français du Culte Musulman). Il y avait aussi parmi les participants Enquête et Débat et d'autres, pardon pour tous ceux que j'oublie. Nous étions nombreux venus d'horizons politiques si différents que ce fût encore la preuve pour moi, qu'une vague immense monte en France comme en Europe contre cette islamisation de nos territoires, de nos cultures, de nos us et coutumes et pour le refus de diktats religieux venus d'un islam intégriste incompatible avec nos droits et nos sociétés européennes qui cherche, à défaut de changer les lois dans le texte, pour le moment, cherche à appliquer la charia dans les esprits. .... Plus que jamais je suis convaincu qu'il est temps de se réveiller. Pour paraphraser Geert Wilders, il est minuit moins le quart, réveillez-vous!

Nous aussi pensons que: « L'évènement est grave de conséquences : en effet, c’est la première fois, depuis le vote de la loi de 1905, qu’une association religieuse obtient l’interdiction pure et simple d'une réunion politique publique dans l’enceinte de la représentation nationale sous prétexte que ‘l'Islam serait stigmatisé’. Notre réunion, en présence de personnalités politiques, d’experts et d’un imam, posait l’interrogation de liens réels entre l’extrémisme religieux islamiste et l’immigration qui, s’ils étaient avérés, mettraient ainsi en danger les valeurs de la France ». Il est pitoyable que le Président de l'Assemblée, Bernard Accoyer, 4éme personnage de l'état français, est cédé devant l'insistance d'une autorité religieuse. La démocratie est clairement en danger. Sans parler de la laïcité qui a été bafoué. Faut-il rappeler que ce débat se faisait en présence de l'imam de Drancy réputé pour son franc parlé et souhaitant que l'islam respecte les lois de la République. Cela ne fût pas respecté! C'est une gifle à cet Imam menacé par les intégristes radicaux musulmans, une gifle à Christine Tasin menacée de mort et protégée par la police, une gifle pour tous les participants présents. ... Gérard Brazon +

La France est devenue islamique. Nous en avons désormais la preuve. Par Michel Garroté depuis Jérusalem

Jérusalem, Jeudi 30 septembre 2010 . Oui, la France est devenue islamique. Et oui, nous en avons désormais la preuve. En effet, pour la première fois depuis le vote de la loi de 1905, une association religieuse obtient l’interdiction pure et simple d'une réunion politique publique. La France passe ainsi – de façon radicale et définitive – de la laïcité à l’allahïcité. ...

Quant à moi, j’ajoute que pour ce qui me concerne, cette dérive totalitaire est le résultat inéluctable de plusieurs décennies d’aveuglement sur le fait que ce n’est ni la migration en tant que telle, ni l’ensemble des musulmans en tant que tel, mais que c’est la tolérance et la complaisance envers la dimension idéologique de l’islam, envers l’islam conquérant et envers l’immigration musulmane de peuplement qui sont responsables de cette même dérive totalitaire.... - Depuis Jérusalem, Michel Garroté pour http://drzz.fr et http://drzz.info Transmis par @resistants :

... En fait, le CFCM relaie en France l’offensive de l’OCI (organisation de la Conférence Islamique), qui cherche à introduire, partout dans le monde et au sein de l'ONU, depuis les années 1990, le " délit de blasphème", en assimilant la critique de l’islam à du racisme ou de « l’islamophobie », donc à un crime pénalement condamnable. Paradoxe incroyable, l’OCI donne des leçons d’antiracisme en Occident, mais il réunit 57 pays musulmans qui persécutent presque tous leurs minorités chez eux et interdisent la liberté et le prosélytisme des autres religions (même le Maroc « tolérant » représenté au CFCM interdit à un musulman de choisir une autre religion). ...

Le courageux Imam de Drancy, Hassen Charghoumi, qui avait répondu présent à la soirée de la Droite Libre et qui est menacé de mort par les islamistes, dénonce courageusement les extrémistes islamistes, ne crie pas au victimisme, ne demande pas d’annuler des débats, accepte même de dialoguer avec des laïques et des anticléricaux qui ne sont pas de son avis. Il vient d’écrire un livre remarquable dans lequel il défend sans ambiguïté les valeurs de la République et de la liberté d’expression.

On est en droit de se demanser si le CFCM ne voulait pas également faire taire cet Imam courageux qui dérange les théocrates liberticides du CFCM....

Ne craignons pas de dire et redire que « personne n’est au dessus des Lois », pas plus un groupe religieux minoritaire ou majoritaire qu’un groupe ethnique ou culturel. La loi doit être la même pour tout le monde et la démocratie n’est pas le règne des Ligues de vertus mais du suffrage souverain et populaire.

Source: http://puteaux-libre.over-blog.com/article-bernard-accoyer-l-interdiction-de-la-honte-la-charia-dans-les-tetes-de-nos-dirigeants-58060380.html

Comme quoi...l'étouffoir qui s'étend sur la liberté d'expression ne s'arrête pas aux frontières du Royaume de Belgique!

vendredi 17 septembre 2010

Mémoires d'Algérie: une lâcheté occidentale de plus....

...face à l'islamisme intolérant:

Un lecteur nous rappelle les faits suivants.

En 1940, l'Angleterre détruisait une partie de la flotte française ancrée à Mers El-Kébir afin qu’elle ne tombe pas aux mains des Allemands ou des Italiens, disait-elle. Les Anglais n’eurent aucune perte, mais il y eut du côté français 1 cuirassé coulé, 1 croiseur de bataille et 1 cuirassé endommagés, et surtout, 1297 marins tués. Ces hommes sont enterrés là-bas…

Voici 3 photos édifiantes du cimetière qui les a accueillis. La première date de 1962, quelques jours avant l’indépendance

Avant

La seconde date de 2005… Le cimetière a été profané en 2005....Toutes les croix, symboles chrétiens, sont détruites

ensuite

La dernière est de 2007.

après

Deux ans après la profanation, en 2007, les « réparations » financées par la France, montrent un cimetière militaire sans croix « pour prévenir de nouvelles profanations ». Avec la bénédiction de l’Etat algérien lui-même.

Les médias français ont été plutôt silencieux sur le sujet …Et saluent notre belle tolérance qui laisse construire des mosquées ! (pas comme les Suisses, n'est-ce pas?) Ce n'est pas que nous soyons grands amateurs de croix...mais tout de même: nous constatons que le "2 poids 2 mesures" est devenu la règle, dès les religions sont en cause. Triste constat de la trop fréquente lâcheté des démocrates occidentaux devant l'intolérance!

vendredi 10 septembre 2010

Un Imam suisse se prononce en faveur de la lapidation!

La condamnation de l’Iranienne Sakineh Mohammadi Ashtiani à la lapidation a mobilisé nombre d'associations démocratiques. Mais ce mouvement de protestation ne fait pas l'unanimité chez les Musulmans européens!

Hani Ramadan (frère de Tarik et directeur du Centre islamique de Genève) prend la défense de cette pratique pour son effet «dissuasif», en tentant d'en minimiser la portée... Il nous semble opportun de rappeler, à cette occasion, que le bourgmestre de Rotterdam Ahmed Aboutaleb (PvdA - Sociaux-démocrates) et son Conseil municipal ont renvoyé Tariq Ramadan de l Université Erasmus où la Ville lui finançait une chaire, au motif qu'il collaborait a une chaine TV de propagande officielle iranienne, et cela en plein mouvement de protestation anti-Ahmadinejad.

Ne pourrait-on à présent envisager en Suisse une sanction pénale à l'égard de son grand frère pour incitation à la haine et à la discrimination sexiste ?

Plus de détail dans ce qui suit.

Lire la suite...

dimanche 5 septembre 2010

FRANCE:un homme tabassé pour ne pas avoir respecté le ramadan!

Nous relayons l'information suivante:

Lyon : tabassé pour avoir bu un café pendant le ramadan

"Un musulman d'origine sénégalaise a été violemment pris à partie par plusieurs individus alors qu'il se trouvait en terrasse d'un bar. Deux semaines après les faits, il se trouve toujours hospitalisé.

Il déjeunait à la terrasse d'un restaurant du centre de Lyon, le week-end du 15 août, quand trois jeunes se sont jetés sur lui parce qu'il ne respectait pas le jeûne du ramadan. Ce père de famille d'origine sénégalaise, a été frappé à la tête avec une bouteille en verre, puis à coups de chaise. Transportée en urgence à l'hôpital, avec une fracture à l'arrière du crâne, la victime a dû être trépanée.

Un déchainement de violences sous prétexte qu'il ne respectait pas la «tradition». Un père de famille de 45 ans, résidant à Lyon, a été pris a partie par plusieurs individus alors qu'il buvait tranquillement un café en terrasse, a révélé mardi LePoint.fr. Motif : l'homme, un musulman d'origine sénégalaise, ne respectait pas la tradition du jeûne, normalement imposé par le ramadan qui a démarré le 11 août dernier.

Tout commence le vendredi 13 août. Hamara Diarra est tranquillement assis dans un café du centre-ville lorsqu'un homme vient le voir et lui reproche de ne pas respecter le ramadan en buvant un café avant la tombée du soleil. L'intéressé lui rétorque alors qu'il agit en fonction de ses croyances personnelles, rapporte un témoin de la scène. Une défense qui n'est pas du goût de son interlocuteur, qui appelle aussitôt en renfort «au moins trois amis», tous «d'origine maghrébine», indique la police.

Le quadragénaire est alors violemment agressé. Frappé violement à la tête, Hamara Diarra s'effondre sur le sol et est transféré d'urgence à l'hôpital. Deux semaines après son agression, il se trouve toujours hospitalisé et n'a pas pu être interrogé. Son état est jugé stationnaire."

Une autre agression à Toulouse

Les enquêteurs sont toujours à la recherche des individus. Car si l'agression a bien été filmée par une caméra de surveillance, la qualité d'image est trop mauvaise pour permettre de les identifier. Le parquet de Lyon a ouvert une enquête préliminaire et les enquêteurs ont lancé un appel à témoins. Le gérant du café pourrait décider de témoigner sous X, par peur de représailles.

Le recteur de la Grande mosquée de Lyon, Kamel Kabtane, a vivement condamné cette agression. Ces individus «ne sauraient se prévaloir de la pratique ou non du jeûne de Ramadhan», a-t-il indiqué dans un communiqué. «Cette agression n'est en aucun cas compatible avec les principes religieux que professe l'islam. La Mosquée de Lyon rappelle que la religion demeure de la responsabilité du musulman face à son créateur et que lui seul à le pouvoir de juger chacun d'entre nous pour ces actes et sa pratique religieuse. Nul homme n'a le pouvoir de se substituer à lui».

Le Point.fr fait part d'une autre agression du même type, survenue quelques jours plus tard à Toulouse. Une jeune femme a porté plainte après avoir été agressée dans une grande surface. Deux adolescents lui auraient violemment reproché d'acheter de la nourriture en plein ramadan. La jeune femme leur aurait alors expliqué être de confession juive, et non musulmane, ce qui n'a fait que redoubler l'agressivité des deux jeunes. Un vigile a assisté à la scène mais n'est pas intervenu. Interrogé par les enquêteurs sur les raisons de sa passivité, l'homme a indiqué qu'il respectait le ramadan et qu'il était donc pressé de partir «pour pouvoir s'alimenter, dès le coucher du soleil ».

Ben voyons! à quand les ambulanciers, les urgentistes et les pompiers qui se taillent vite fait (au coucher du soleil?) parce qu'ils ont une petite faim à satisfaire?

Sources: http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2010/08/25/01016-20100825ARTFIG00349-lyon-tabasse-pour-avoir-bu-un-cafe-pendant-le-ramadan.php Par Flore Galaud 25/08/2010 | ou: http://www.lepoint.fr/societe/agresse-parce-qu-il-n-a-pas-respecte-le-ramadan-23-08-2010-1227824_23.php

vendredi 3 septembre 2010

Un jour on regrettera l’Europe

Vu du Monde arabe: "Un jour on regrettera l’Europe"

Coup de colère d’un quotidien populaire koweïtien ( Al-Qabas) contre ceux qui dénoncent le racisme européen à l’égard des musulmans alors même qu’ils le pratiquent contre les étrangers dans leur propre pays.

L’Europe est parfois appelée le Vieux continent, mais elle reste la mère de la civilisation moderne, le centre de la culture mondiale et l’incarnation de la conscience internationale. L’Europe, et surtout l’Europe occidentale, joue le rôle humaniste qui a fait sa réputation et combat le sous-développement en ouvrant grand les bras aux miséreux, aux maltraités et aux opposants pourchassés par des dictateurs. Quand elle défend son identité et sa façon de vivre, nous n’avons pas le droit de nous en offusquer. elle ne fait que défendre la démocratie et les libertés individuelles contre une pensée religieuse, celle de l’islamisme.

... C’est effrayant de voir que ceux qui ont fui des dictatures politiques, militaires ou religieuses voudraient transformer l’Europe en quelque chose à quoi ils cherchaient à échapper. ... Ceci est d’autant plus inacceptable que nous-mêmes, dans nos propres pays, nous refusons à toutes les minorités, y compris aux Européens, de simplement respirer et ne cessons de vouloir leur imposer nos choix.

Ahmed Al-Sarraf

L’ensemble du texte en format image est annexé.

lundi 30 août 2010

L'avenir de l'Europe selon Kadhafi

Le dirigeant libyen Mouammar Kadhafi, en visite officielle à Rome (merci Berlusconi!), a proclamé sans détour que "L'Islam doit devenir la religion de l'Europe"! il a développé sa plaidoirie devant un parterre de 500 jeunes femmes, préalablement rémunérées autour de 80 euros pour leur présence complaisante à ce show.

Cette visite suscite tout même de vives réactions en Italie, y compris dans les rangs de la majorité: entre autres, le député européen Mario Borghezio, membre de la Ligue du Nord, s'est inquiété "des propos de Kadhafi qui montrent son projet dangereux d'islamisation de l'Europe".

Mais il ne faut jamais oublier les mobiles du crime:depuis la signature du traité d'amitié italo-libyen, le 30 août 2008 à Benghazi (Libye), l'Italie est devenue le 3e investisseur européen en Libye...

Source: AFP 30.08.10

mercredi 18 août 2010

AGIR d'URGENCE pour sauver une musulmane de l'horreur!

Des nouvelles d'Iran

Nous transmettons tel quel un appel urgent: "Libération" publie un appel d'intellectuels pour sauver cette femme iranienne condamnée à la peine capitale par lapidation par le régime. A lire aussi dans Libération en kiosque et dans leur zone abonnés lundi trois pages sur le sujet.

«Sakineh Mohammadi Ashtiani attendait dans la prison de Tabriz, dans l’ouest de l’Iran, où elle croupit depuis cinq ans, la réponse à une demande de réexamen de son cas –prévue, initialement, pour le 15 août.

L'amour, crime puni de mort!

Son “crime” (qu’elle n’a avoué, rappelons-le, que sous la torture et qui consisterait, selon ses accusateurs, à avoir eu deux relations amoureuses hors mariage) avait déjà été puni par 99 coups de fouet administrés en présence de l’un de ses deux enfants. Mais voilà qu’une nouvelle et nébuleuse accusation a débouché, il y a quelques mois, sur une condamnation à mort –et pas n’importe quelle mort puisqu’il devrait s’agir d’une mort par lapidation!

Lire la suite...

samedi 14 août 2010

Grande Bretagne: enfants en voie de talibanisation

Dans le cadre de nos "voyages" d'été, nous relayons une information en provenance de Grande Bretagne.

Source : Daily Mail - Article partiellement traduit par Jeannot sur Bivouac-ID. Des passages ont été laissés de côté.
La talibanisation des enfants britanniques - Article du Daily Mail du 5 Aout 2010

L'auteur, Yasmin Alibhai-Brown, journaliste britannique, collaboratrice régulière de ‘The Independent’ et du ‘Evening Standard’ écrit régulièrement sur l’immigration, la diversité et le multiculturalisme.

"En novembre dernier, j’ai assisté à une scène qui me perturbe encore aujourd’hui : un père pakistanais, furieux, secouait son jeune fils et déchirait le dessin de son enfant. Le garçon donnait des coups de pied et criait. Je lui ai demandé ce que l’enfant avait fait pour le mettre tellement en colère. Il m’a expliqué que, selon ses mentors islamiques, dessiner des personnes était interdit.

J’étais sidérée. J’ai alors demandé à l’homme s’il avait un appareil photo. «Oui, répondit-il, et une caméra vidéo”. Pourquoi, ai-je demandé, était-il acceptable qu’il prenne des photos, mais pas que son enfant dessine un bonhomme ?

«Le professeur de la madrasa m’a dit que les enfants n’avaient pas le droit” a t-il répondu, se référant à l’école religieuse pour les enfants musulmans. «Je ne suis pas un homme instruit, alors je dois les écouter.”

Lire la suite...

jeudi 12 août 2010

Le culot!

Dans le cadre de nos nouvelles du Monde, nous relayons une information du mois de juin diffusée par les@resistants.info:

Les Etats musulmans veulent des mesures énergiques de l'ONU contre « l'islamophobie » en Occident

Encore une fois, les pires violateurs des droits des minorités au monde, y compris le Pakistan qui a réclamé une loi mondiale imposant la peine de mort aux blasphémateurs, font la morale à l'Occident. Ils assimilent la critique de l'islam et la lutte contre le terrorisme islamique à des manifestations d'islamophobie et veulent les faire interdire, dans un souci, disent-ils, de mettre fin à la persécution des minorités musulmanes en Occident.

Pourtant, les musulmans quittent en masse les pays islamiques fascistes et c'est en Occident qu'ils rêvent tous de s'établir.

Cherchez l'erreur...

Les états musulmans ont déclaré que ce qu'ils appellent « l'islamophobie » est en train de se répandre dans tout l'Occident et dans ses médias, et ils ont exigé que les Nations unies s'y opposent par des actions plus énergiques.

Les délégués de pays islamiques, dont le Pakistan et l'Égypte, ont expliqué au Conseil des droits de l'homme des Nations unies que le traitement réservé aux musulmans dans les pays occidentaux équivaut à du racisme et à de la discrimination et doit donc être combattu. « Les personnes d'origine arabe se trouvent confrontées à de nouvelles formes de racisme, de discrimination raciale, de xénophobie et formes analogues d'intolérance, et elles sont l'objet de discrimination et de marginalisation », a affirmé un délégué égyptien, selon un compte-rendu de l'ONU.

Et le Pakistan, s'exprimant au nom des 57 nations de l'Organisation de la conférence islamique (OCI), a déclaré que le rapporteur spécial du Conseil en matière de liberté religieuse doit rechercher ce type de racisme « tout particulièrement dans les sociétés occidentales ».

Agissant au nom de l'OCI, le Pakistan a déposé au Conseil une résolution donnant pour instruction à son rapporteur spécial sur la liberté religieuse « de collaborer étroitement avec les grands médias pour faire en sorte qu'ils instaurent et promeuvent un climat de respect et de tolérance envers la diversité religieuse et culturelle ».

L'OCI - et ses alliés parmi les 47 nations du Conseil, dont la Russie, la Chine et Cuba - considèrent les critiques des pratiques musulmanes et le lien qui est fait entre l'islam et le terrorisme mené sous la bannière de l'islamisme comme des manifestations « d'islamophobie » qui rejaillissent sur tous les musulmans.

La résolution sera probablement adoptée

Des diplomates affirment que la résolution, qui demande par ailleurs au rapporteur spécial de faire des recommandations au Conseil des droits de l'homme quant à la manière dont les mesures coercitives pourraient être mises en ouvre, devrait être votée du fait que l'OCI et ses alliés détiennent la majorité au sein du Conseil.

Plus d'infos (juin 2010): http://af.reuters.com/article/egyptNews/idAFLDE65F1XO20100616?rpc=401&feedType=RSS&feedName=egyptNews&rpc=401&sp=true

samedi 7 août 2010

Les autres esclaves

Nous relayons une information diffusée par "les@resistants.info"

Un ouvrage de R.C. Davis (*) rappelle à notre mémoire l'histoire d'un esclavage oublié: celui des Chrétiens blancs du pourtour de la méditerranée du 16è jusqu'au 18è siècle de notre ère.

Dans son exposé instructif sur l'esclavage barbaresque, Robert C. Davis remarque que les historiens américains ont étudié tous les aspects de l'esclavage des Africains par les Blancs mais ont largement ignoré l'esclavage des Blancs par les Nord-Africains. "Christian Slaves, Muslim Masters" (Esclaves chrétiens, maîtres musulmans) est un récit soigneusement documenté et clairement écrit de ce que le Prof. Davis nomme «l'autre esclavage», qui s'épanouit durant approximativement la même période que le trafic trans-atlantique, et qui dévasta des centaines de communautés côtières européennes. Dans la pensée des Blancs d'aujourd'hui, l'esclavage ne joue pas du tout le rôle central qu'il joue chez les Noirs, mais pas parce qu'il fut un problème de courte durée ou sans importance. L'histoire de l'esclavage méditerranéen est, en fait, aussi sombre que les descriptions les plus tendancieuses de l'esclavage américain. Le Prof. Davis, qui enseigne l'histoire sociale italienne à l'Université d'Etat de l'Ohio, projette une lumière perçante sur ce coin fascinant mais négligé de l'histoire.

Cet "oubli" provient sans doute de cette déplorable "haine de soi" des occidentaux, si bien mise en lumière par l'ouvrage de Pascal Bruckner, « Le sanglot de l’homme blanc », Sans doute une mauvaise habitude héritée des auto-flagellations de nos ancêtres du Moyen-Age chrétien!

Lire la suite...

mercredi 4 août 2010

Mosquée de Bâle (Suisse)

En cette période de migrations estivales,nous pouvons prendre le temps, nous aussi, de quitter les exigences de l'Hic et Nunc qu'impose souvent l'actualité, et voyager un peu: dans le monde ou dans notre passé.

Voici pour vous: la Suisse, avril 2010.

Une émission de la télévision suisse a créé des remous.

Pour ceux qui comprennent l'allemand, voir la Vidéo (en allemand) : extrait de l'émission «Hinter dem Schleier» ("Derrière le voile")

http://www.youtube.com/watch?v=wRZSVYq_NbY&feature=player_embedded

La Télévision Suisse alémanique, la Schweizer Fernsehen, a visité 5 mosquées, et a enregistré les prédications lors des prières du vendredi pour ensuite les faire traduire en allemand. À Genève, l'imam dénonce la décadence de l'Occident, à Bienne le prédicateur compare la situation des musulmans en Suisse avec celle de ceux de Palestine, d'Irak et d'Afghanistan et pour l'imam de la mosquée de Bâle les non musulmans sont inférieurs aux animaux. La séquence concernant la mosquée de Bâle commence à 4 min 40.

Suite à la diffusion du documentaire, la JSVP, l'association des Jeunes de l'UDC de Bâle, a annoncé son intention de porter plainte contre Ridha Ammari, l'imam de la mosquée Ar-Rahma de la ville, pour discrimination et incitation à la haine raciale et religieuse.

Dans un prêche prononcé lors de la prière du vendredi et traduit de l'arabe vers l'allemand, l'imam aurait déclaré, entre autres choses, que : « pour Allah les non-musulmans valent moins que les animaux» et ces propos sont tout simplement à considérer comme de l'incitation à la haine raciale et religieuse. Par la suite, l'imam, comme tout bon musulman pratiquant la taqiyya*, a naturellement nié avoir tenu un tel discours et que comme d'habitude tout a été cité hors contexte. mais peu importe, il ne faisait qu'évoquer la sourate 8 - verset 55 , qui, une fois oubliées toutes les contorsions sémantiques des diverses traductions, signifie en clair que : « pour Allah, les non-croyants valent moins que les bêtes .»

Si les Jeunes de l'UDC vont de l'avant avec leur poursuite, les juges suisses vont forcément devoir décider si ce verset du coran est discriminatoire et incite à la haine religieuse et même en faisant abstraction de l'issue du procès cela ouvrira malgré tout de nouvelles perspectives pour la lutte contre l'islamisation de l'Occident.

Et chez nous? Qui ira enregistrer et traduire les sermons de nos mosquées?

  • Note: les Musulmans sont autorisés par le Coran à mentir dans l'intérêt de leur religion