Sans Dieu C'est Mieux

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 27 mars 2016

Des fous qui n'ont rien à voir avec l'islam ?

Une intéressante analyse de Pascal De Sutter (Psychologue politique à l'UCL - 15/01/15), que nous livrons à votre esprit critique:

Après les derniers attentats en France, nous avons eu droit à la rengaine politiquement correcte : " Ce sont des fous isolés qui n'ont rien à voir avec l'islam. " On commence à compter beaucoup d'isolés... Aussi, on en vient à se demander si ces fanatiques ne seraient pas plutôt les brebis perdues d'un Islam qui éprouverait quelques difficultés à cohabiter pacifiquement avec la laïcité, la liberté d'expression et les autres religions.

Lire la suite...

lundi 9 février 2015

Je suis Charlie...pour toujours

Ils ont voulu assassiner la pensée libre....ils ont tué des innocents, des hommes et des femmes que leurs familles pleurent, qui manqueront à tout jamais à leurs amis...mais ils n'ont fait que raviver la flamme des démocrates qui veulent rester des hommes et des femmes libres, qui veulent pouvoir s'exprimer en TOUTE liberté sur TOUTES les idées, toutes les idéologies...comme ils le veulent. Le droit au blasphème, à la critique même virulente ou qui se dit "bête et méchante" et au libre examen est un droit fondamental indissociable du concept de démocratie.

La Résistance au fanatisme obscurantiste est en marche.

La violence en réponse à des mots ne se justifie jamais.

vendredi 17 septembre 2010

Hypocrisie et méfiance

L'Eglise catholique romaine est la seule à imposer le célibat et/ou l'abstinence de toute activité sexuelle à ses prêtres. Cette position rigide a été prise après le "coup d'Etat" du protestantisme. Il fallait absolument se montrer les plus purs aux yeux des ouailles tentées par les diatribes anticatholiques des protestants. L'interdit sexuel est donc relativement récent dans l'Histoire de l'Eglise.. A moins d'avoir une libido nulle, il est quasi impossible de lutter contre la force vitale de l'instinct sexuel.La hiérarchie de l'Eglise le sait fort bien. Elle fait la distinction entre le célibat et la chasteté, cette dernière excluant même le malheureux dérivatif de la masturbation.

Par quelle monstrueuse aberration mentale en est-on arrivé à jeter l'anathème sur une fonction sexuelle naturelle ? Notre pape actuel s'en explique: c'est un sacrifice digne de Jésus qui, dit-il rst mort vierge sur la croix." Quelle salade: que sait -on et que pourraient-on savoir de la virginité du Christ ? Et s'il avait eu comme compagne Marie-Madeleine, comme l'affirment d'autres voix dans l'Eglise ?

"Ils" n'ont jamais lu Pascal :"qui veut faire l'ange, fait la bête "? A lutter contre l'instinct de vie, on ne peut susciter que des troubles mentaux divers. Le recours à l'hypocrisie a été jusqu'ici le seul moyen de sauvetage. On nie une activité sexuelle, qu'on pratique assidûment. Les scandales de pédophilie qui se sont révélés, et dont la Belgique est loin d'avoir la triste exclusivité, ne sont qu'une manifestation particulière d'un problème qui a bien d'autres facettes: l'homosexualité pratiquement contrainte,(l'homosexualité naturelle et spontanée n'est pas la même chose) les relations avec une "bonne" (Un vaste mouvement de compagnes de prêtres s'est développé, notamment au Canada, qui exigent d'être reconnues comme "épouses") De nos jours, toute cette hypocrisie est portée au grand jour et montre ses effets désastreux pour ceux et celles qui en ont été ou en sont encore les victimes. Et comment peut-on encore avoir confiance dans des autorités religieuses dont il est apparu clairement qu'elles ont couvert ces actes pervers se souciant pus de l'image de l'Eglise, que de la souffrance des victimes ?

Quand le bruit aura cessé autour des cas actuellement révélés, qu'y aura-t-il de changé ? Le discrédit jeté sur la sensualité sexuelle restera prescrit avec les mêmes conséquences. Je préférerais, si j'étais chrétien, mais je suis athée "dieu merci" (hi!hi!), ne plus voir ce symbole d'un cadavre cloué sur une croix,mais l'image d'un homme souriant, ouvrant largement les bras en signe d'amour....normal

dimanche 25 juillet 2010

Religion?

"Toute religion qui encore actuellement incite et cautionne la violence est incapable de délivrer un enseignement spirituel et n'a dès lors aucun droit de s’intituler «religion».

Sans ce paravent religieux pour se dissimuler, l’islam serait banni du monde civilisé comme une idéologie politique basée sur la haine, et nous n’avons pas à le tolérer."

Pat Condell

dimanche 18 juillet 2010

Chaque idéal poussé à l'extrême finit par se mordre la queue

Les extrémistes de l'Islam ont beau jeu de se revendiquer de "nos valeurs" pour mieux les saborder: ils en appellent à la tolérance et à la liberté, qui nous sont chères, pour désarmer nos critiques de leurs pratiques médiévales...C'est un piège.

Ce sont toujours les gens tolérants qui font les premiers pas vers les fanatiques. Pour le regretter ensuite...

Tolérer, pour le principe, tout ce qui se présente, ce n'est plus de la tolérance. C'est, au choix: du cynisme, de la bêtise ou de l'indifférence.

Tolérer la remise en question de l'égalité des sexes, ce n'est plus de la tolérance.

Les biens pensants actuels font preuve de "tolérindifférence" pour se mettre à l'abri des injures, pour ne pas être taxés de racisme, de laïcisme.

Or accepter des pratiques barbares sous prétexte qu'elles ne visent que des communautés différentes de nous, voilà l'essence même d'une pensée raciste, la base même du concept d'apartheid. Il faut oser s'opposer de toutes ses forces aux poussées irrationnelles, rétrogrades, obscurantistes et bigotes qui soufflent à nouveau sur nos contrées.

"Les modérés s'opposent toujours modérément à la violence." Anatole France - L'île des pingouins

Crazy

samedi 17 juillet 2010

Il doit se retourner dans sa tombe...

"Mais pourquoi nos femmes s'affublent-elles encore d'un voile pour se masquer le visage, et se détournent-elles à la vue d'un homme ? Cela est-il digne d'un peuple civilisé ? Camarades, nos femmes ne sont-elles pas des êtres humains, doués de raison comme nous ?

Qu'elles montrent leur face sans crainte, et que leurs yeux n'aient pas peur de regarder le monde ! Une nation avide de progrès ne saurait ignorer la moitié de son peuple !"

Kemal Atatürk

vendredi 16 juillet 2010

LE DROIT A DE « BONNES » FATWAS !

La correspondante du Soir à Casablanca donne la parole à Mohamed Sassi, membre du Parti socialiste unifié et à Fouzia Assolni, Présidente de la Ligue démocratique pour les droits de la Femme, qui appellent l’Etat à mieux « encadrer l’émission de fatwas » (éd.du 30/6/2010). Encadrer l’émission de fatwas, qu’est-ce à dire ?

Depuis 2 ans, le quotidien islamiste « Attajdid » utilise une recette très simple pour s’attirer des lecteurs : publier une fatwa par jour ! Vous-en voulez-vous une poignée ?

- Interdiction pour une femme d’aller voir un gynéco masculin

- Interdiction pour une femme d’apparaître parfumée en public (eh, oh, allez-vous rester sans réagir, messieurs les parfumeurs, Dior, Lancôme et autres ?)

- Interdiction pour une femme de téléphoner à un homme

- Interdiction généralisée de se rendre dans une banque non islamiste

- Interdiction généralisée de se rendre dans un supermarché qui vendrait aussi de l’alcool

Par contre, sont vivement recommandées :

- La polygamie

- La séquestration d’une adolescente par son père

- La corruption pour trouver un travail - Etc.

Ces fatwas sont heureusement insupportables aux yeux d’une certaine classe politique marocaine qui estime qu’elles influencent beaucoup de personnes au niveau d’instruction très bas, ce qui est le cas de la majorité de la population. Mais comment les « encadrer » ? Pourquoi ne pas en suggérer quelques autres ? Sans qu’un bon niveau d’instruction soit nécessaire : se faire plaisir, se régaler d’une petite rasade de vin (le Maroc en produit, non ?), embrasser tous ceux qu’on aime, chanter, danser, rire, de préférence en public, organiser de chouettes petites fêtes entre copains-copines, faire un pied de nez au père ou frère qui vous emmerdent, offrir une capote anglaise amusante à son copain, etc, etc.

Vivre, quoi !

@ston martin

vendredi 25 juin 2010

Aucune Eglise ne doit être au-dessus des lois

L'Eglise catholique, organisation criminelle de malfaiteurs?

A la une de tous nos journaux: la police belge part à l'assaut du siège de l'Eglise catholique du pays suite à des accusations d'abus sexuels sur mineurs. Une perquisition, liée à un dossier d'abus sexuels, a commencé jeudi depuis 11 heures dans les bureaux de l'archevêché de Malines-Bruxelles, situés Wollemarkt à Malines;elle fait suite à des accusations récentes d'abus sexuels sur mineur par des membres de l'Eglise catholique belge.

Ainsi, la justice des hommes a enfin osé frapper au coeur de l'Eglise catholique de Belgique, confrontée ces derniers mois à des scandales de pédophilie. L'habitation du cardinal Godfried Danneels a été perquisitionnée. Son ordinateur personnel a été emmené. Enquêteurs et policiers ont investi le palais épiscopal de Malines, au nord de Bruxelles, siège de l'archidiocèse de Malines-Bruxelles et "chef-lieu" de l'Eglise catholique de Belgique.

La justice semble rechercher des indices tant sur des cas récents que sur des cas plus anciens, et selon le journal De Standaard, les perquisitions visent notament à déterminer si tous les dossiers arrivés aux responsables catholiques ont bien été transmis à la Commission pour le traitement des plaintes pour abus sexuel dans le cadre d'une relation pastorale.

L'ancien primat de Belgique, Mgr Godfried Danneels, a lui-même été convoqué jeudi au palais épiscopal par les enquêteurs. Son domicile a été perquisitionné. Les autorités catholiques du pays se disent "choquées"...Déjà, lors de la récentes démission forcée de l'évêque de Bruges pour faits de pédophilie, Mgr André-Joseph Léonard, archevêque de Malines-Bruxelles avait depuis lors promis une politique de "tolérance zéro".

Rappelons tout de même que le même Mgr André-Joseph Léonard a lui aussi été accusé de complaisance à l'occasion de plaintes pour pédophilie!

Le Soir du 29 avril dernier ( http://www.lesoir.be/actualite/belgique/2010-04-29/pretre-pedophile-andre-leonard-savait-767109.php ) daisait état du cas d'un adolescent abusé par le prêtre de son village, qui s’en était ouvert auprès d’André Léonard, alors évêque de Namur. Le prêtre serait néanmoins encore resté cinq ans en poste et aurait continué à faire des victimes... Léonard aurait tout fait pour éviter un procès!

Les conclusions s'imposent:

il est grand temps d'en arriver dans notre pays à une réelle séparation de l'Etat et des Eglises, et de ne plus tolérer aucune "exception religieuse" à nos lois! Les religions sont le fait d'hommes comme les autres, et qui doivent se soumettre aux lois des hommes ! Une véritable laïcité de l'Etat est seule garante d'une vraie justice pour tous.

Et que ceci soit vrai pour toutes les religions...

vendredi 11 juin 2010

Coup de coeur Elections 2010

Salut à tous!

Eh bien, non, je n'inciterai plus mes amis de gauche et socialistes à voter pour un parti qui ne l'est plus ! Et qui plus est, est incapable de se débarrasser des ses "parvenus-corrompus" ...

BHV, on s'en fout plutôt. Le non-élargissement de BXL est une aberration ... Les problèmes économiques sont énormes ... Les problèmes sociaux très mal réglés ...

MAIS IL Y A PLUS GRAVE Depuis un quart de siècle, on assiste à l'érosion accélérée de valeurs primordiales. Qui relègue TOUS les autres problèmes à l'arrière-plan. Il s'agit de la liberté d'expression, de l'égalité hommes-femmes, de la mixité, de la laïcité. Toutes valeurs mises en brèche par l'immigration musulmane. Cette érosion se fait avec la complicité in-cro-ya-ble du PS : le couple Moureaux-Onkelinckx est vraiment le couple à abattre ! C'est de la gauche qu'on attendait la défense de ces valeurs (pourtant de gauche !!!). Rien n'est venu. Au contraire : ceux qui en étaient conscients étaient traités de racistes (comme si la religion et surtout le système politique totalitaire qui y est lié sont une "race") et/ou d'extrême-droite !!! Une femme remarquablement courageuse mène ce combat que nous-vous aurions dû mener. Honte à nous ! Je t'incite à faire connaissance avec elle via ma lettre ci-dessous et sa Carte Blanche du Soir (où elle accuse, avec raison, la gauche d'avoir abandonné le terrain "sacré" de nos idéaux à ceux-là même qui les combattent). Est-ce par bêtise ? Par pusillanimité ? Par lâcheté ? Ou pire, par électoralisme Très amicalement quand même et bon courage !

Mais bon : au cas où vous seriez tentés (et en mesure) de voter FDF, je voudrais vous parler de Fatoumata Sidibé qui occupe la 7ème place sur la liste du Sénat.Elle se présente elle-même comme étant de culture musulmane : et, heureusement, cela ne l'empêche pas de souscrire aux valeurs UNIVERSELLES, que sont la liberté d'expression, l'égalité hommes-femmes, la mixité, la laïcité. J'ai mis l'accent sur le qualificatif "universelles" car le monde musulman ne les reconnaît pas comme telles. Elles sont, en effet, en contradiction complète avec les prescrits du coran; et c'est bien pour çà que les pays musulmans n'ont pas signé la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme. Ils ont même rédigé leur propre Déclaration Islamique !

Il faut admirer le courage de Fatoumata Sidibé que ses prises de position publiques, excluent de la Communauté musulmane et, aussi, hélas, de la Communauté noire. Sa Carte Blanche parue dans Le Soir du 24 mars 2010, intitulée : "Je déclare que le voile est le symbole d'un projet politique totalitaire" lui a valu un flot d'injures de la part des deux Communautés ! Cette déclaration prouve la lucidité de Fatoumata Sidibé qui perçoit bien les dangers de ce que l'on présente de façon anodine comme "signes religieux" (s'il est un signe religieux, pourquoi les hommes ne portent-ils pas le foulard-voile Johnny Halliday porte bien une croix, lui !), alors que se profile derrière ce "bout de tissu" un système politique totalitaire violent d'apartheid ... en contradiction totale avec la démocratie ! Non, les valeurs défendues par Fatoumata Sidibé ne sont pas "occidentales", elles sont "universelles" et nous devons nous battre pour qu'elles le restent. Son combat est donc le nôtre. Et j'ai honte que ce soit elle, avec tout le poids de sa culture musulmane, qui monte au créneau pour des valeurs que nous aurions dû défendre - et même imposer - dès l'arrivée des premiers immigrés musulmans en Belgique. Voter pour elle, c’est mon coup de coeur pour 2010 : elle mérite tout notre soutien !

1er Ps : en annexe, je ne résiste pas au plaisir de vous envoyer la photo de Fatoumata Sidibé, si rayonnante ..et son tract éléctoral. 2ème PS : oui, je sais, certains d'entre vous ne votent pas dans la circonscription de BHV, mais je tenais quand même à leur faire connaître cette "courageuse rebelle" !

@ston Martin

Lettre à mes ami/e/s du PS

Mes cher/e/s ami/e/s

Comme je regrette de ne plus pouvoir vous soutenir cette fois! Je partage tant d’idéaux avec certains d’entre vous...

Quel dommage, Charles...toi qui défends intelligemment notre Capitale et sais parler sans user de cette horrible langue de bois si commune en politique, où on passe quasi instantanément de l’hypocrisie crasse à l’injure ad hominem. Dur-dur le métier politique.

Mais là, je ne peux plus te suivre. Pas à cause de toi-même, d’ailleurs. Non. Mais ma voix pour toi profiterait à une politique que je ne peux plus soutenir sur certaines dimensions. Je constate ton impuissance à contrer le fol engouement du bourgmestre de Molenbeek pour les voix communautaires...à contrer ses positions dangereuses pour l’avenir de la laïcité, pour l’avenir de nos libertés, pour l’avenir des femmes. "Flupke" n'est pas un simple rigolo: il brade nos valeurs contre des voix ! Il vend l’égalité hommes-femmes au diable vert de l’islamisme qui monte, qui monte, qui monte...

Oui, Charles, je partage toujours des tas de choses avec toi, mais tu n’auras pas ma voix, tant que tu cohabiteras avec le cheval de Troyes, et qu’il imposera ses choix. Ce n’est pas de gaieté de coeur, crois-moi ; mais le danger est trop grand, et il est trop urgent de choisir. Je garde le coeur à gauche, cher ami. Mais il faut aussi de la tête. Si nous perdons les acquis des Lumières, de la science, des combats laïques, féministes, les acquis de toutes les luttes contre le fanatisme et les totalitarismes....ce qu’il nous restera à partager solidairement ne sera que misère, superstition et soumission. Je ne me ferai pas complice de cette dérive.

A plus tard, peut-être...si toi et quelques autres personnes lucides parvenez à remettre les pendules à l’heure...des vraies valeurs.

K.

Pourquoi je ne voterai plus Ecolo

Ecolo était sympa...autrefois. Il défendait l’écologie, et parlait de choses qu’il connaissait, en précurseur. Il jouait le rôle salutaire d’empêcheur de polluer en rond...

Et puis, il s’est pris pour grand et s’est cru compétent sur toute autre matière.

Je ne voterai plus pour un parti d’amateurs dont le président joue aux exhibitionnistes, clamant sur les ondes ses credos religieux. Coming out de croyant naïf, ou racolage de voix à récupérer dans le panier du CDH ?

Je ne voterai plus pour un parti ridicule dont une élue va comparer la burqa à la barbe de St Nicolas.

Je ne voterai plus pour un parti irresponsable qui met à son programme l’instauration d’accomodements déraisonnables avec les revendications religieuses...au moment même où le Canada, pays « inventeur » du concept, a réalisé les excès qui en découlent, et les tensions qu’elles engendrent et fait enfin marche arrière !

Les Verts d’autrefois symbolisaient la Nature verdoyante à préserver. Les Verts d’aujourd’hui se sont associés au drapeau vert des Islamistes.

Toute idéologie peut déraper au contact du pouvoir. Dommage.

Crazy

vendredi 28 mai 2010

Voltaire : traité sur la tolérance (extrait 8) : siècles de barbarie

Je dis qu’il n’y a guère en Europe de ville et de bourg où le sang n’ait coulé pour des querelles de religion ? Je dis que l’espèce humaine en a sensiblement diminué parce qu’on massacrait, aussi bien les femmes et les filles que les hommes. Je dis que l’Europe serait plus peuplée d’un tiers s’il n’y avait point eu d’arguments théologiques. Je dis enfin que loin d’oublier ces temps abominables, il faut les remettre fréquemment sous les yeux pour en inspirer une horreur éternelle et que c’est notre siècle à faire amende honorable par la tolérance, pour ce long amas de crimes que l’intolérance a fait commettre pendant seize siècles de barbarie. Qu’on ne me dise donc point qu’il ne reste plus de trace du fanatisme affreux de l’intolérance Elles sont encore partout, elles sont dans les pays mêmes qui passent pour les plus humains. Les prédicants luthériens et calvinistes, s’ils étaient les maîtres, seraient peut-être aussi impitoyables, aussi durs, aussi intolérants qu’ils reprochent à leurs antagonistes de l’être. »

mercredi 26 mai 2010

Voltaire : traité sur la tolérance (extrait 7) ; le Christ intolérant ?

« Voyons maintenant si Jésus Christ a établi des lois sanguinaires, s’il a ordonné l’intolérance, s’il fit bâtir les cachots de l’Inquisition, s’il institua les bourreaux des autodafés. Il n’y a , si je ne me trompe, que peu de passages dans les évangiles, dont l’esprit persécuteur ait pu inférer que l’intolérance, la contrainte sont légitimes. L’un est la parabole dans laquelle le royaume des cieux est comparé à un roi qui invite des convives aux noces de son fils. Ce monarque leur fait dire par les serviteurs : « j’ai tué mes bœufs et mes volailles. Tout est prêt, venez aux noces. » Les uns, sans se soucier de l’invitation, vont à leurs maisons de campagne, les autres à leur négoc, d’autres outragent les domestiques du roi et les tuent. Le roi fait marcher ses armées contre ces meurtriers et détruit leur ville ;Il envoie sur les grands chemins convier au festin tous ceux qu’on trouve ; un d’eux s’étant mis à table sans avoir mis la robe nuptiale, est chargé de fers et jeté dans les ténèbres extérieures.(…)L’invitation au festin signifie la prédication du salut ; le meurtre des envoyés du prince figure la persécution contre ceux qui prêchent la sagesse et la vertu. L’autre parabole est celle d’un particulier qui invite ses amis à un grand souper et lorsqu’il est prêt de se mettre à table, il envoie ses domestiques les avertir. L’un s’excuse sur ce qu’il a acheté une terre et qu’il va la visiter, (…)un autre dit qu’il a acheté cinq paires de bœufs et qu’il doit les éprouver (…)un troisième répond qu’il vient de se marier. Le père de famille en colère(…) dit à son valet : « allez dans les grands chemins et le long des haies et contraignez les d’entrer. » On n’a que trop abusé de ces paroles : contrains-les d’entrer. Mais il est visible qu’un seul valet ne peut contraindre par la force tous les gens qu’il rencontre à venir souper chez son maître et d’ailleurs des convives ainsi forcés ne rendraient pas le repas fort agréable. Contrains-les ne veut pas dire autre chose, selon les commentateurs les plus accrédités, sinon priez, conjurez, pressez, obtenez. Quel rapport , je vous prie, de cette prière et de ce souper, à la persécution !

lundi 24 mai 2010

Voltaire : traité sur la tolérance (extrait 6) : Socrate, l’exception

« Je peux me tromper, mais il me paraît que de tous les anciens peuples policés, aucun n’a gêné la liberté de penser. Tous avaient une religion mais il me semble qu’ils en usaient avec les hommes comme avec leurs dieux ; ils reconnaissaient tous un Dieu suprême, mais ils lui associaient une quantité prodigieuse de divinités inférieures. Ils n’avaient qu’un culte mais ils permettaient une foule de systèmes particuliers. (….) Socrate, qui approcha le plus près de la connaissance du créateur en porta, dit-on, la peine et mourut martyr de la Divinité. C’est le seul que les Grecs aient fait mourir pour ses opinions. Si ce fut en effet la cause de sa condamnation, cela n’est pas à l’honneur de l’intolérance, puisqu’on ne punit que celui qui seul rendit gloire à Dieu et qu’on honora tous ceux qui donnaient de la divinité les notions les plus indignes. Les ennemis de la tolérance ne doivent pas, à mon avis, se prévaloir de l’exemple odieux des juges de Socrate. Il est évident d’ailleurs qu’il fut la victime d’un parti furieux animé contre lui. Il s’était fait des ennemis irréconciliables des sophistes, des orateurs, des poètes, qui enseignaient dans les écoles et même de tous les précepteurs qui avaient soin des enfants de distinction.

samedi 22 mai 2010

Voltaire : Traité sur la tolérance (extrait 5) : Plus il y a de sectes…

« L’Allemagne serait un désert couvert des ossements des catholiques, évangéliques, réformés, anabaptistes, égorgés les uns par les autres, si la Paix de Westphalie n’avait pas procuré enfin la liberté de conscience.

Lire la suite...

vendredi 21 mai 2010

Voltaire : Traité sur la tolérance (extrait4) Japon en sang

« Les Japonais étaient les plus tolérants de tous les hommes : douze religions paisibles étaient établies dans empire. Les Jésuites vinrent faire la treizième.

Lire la suite...

jeudi 20 mai 2010

Voltaire : Traité sur la tolérance (extrait 3) : l’empereur de Chine

« Il est vrai que le grand empereur Yontchin, le plus sage et le plus magnanime peut-être qu’ait eu la Chine, a chassé les Jésuites , mais ce n’était pas parce qu’il était intolérant, c’était, au contraire, parce que les Jésuites l’étaient..

Lire la suite...

Voltaire: Traité surla tolérance (extrait 2) :Paix religieuse

« La Pologne semblait donc destinée à subir le sort de tant d’autres Etats que les querelles de religion ont dévastées.

Lire la suite...

mercredi 19 mai 2010

Voltaire : traité sur la tolérance

Arouet le Jeune, dit Voltaire, puis, en raison de son prestige, Monsieur de Voltaire, est l’un des plus grands esprits de l’Europe des Lumières. Comme ce brillant auteur d’un « Traité sur la Tolérance » est de nos jours persona non grata dans les milieux islamiques, au point que des tentatives ont été faites par des groupes d’élèves ignares pour que soit interdite l’étude de son œuvre, nous avons estimé souhaitable de relire son célèbre texte. Lequel est plein de données historiques intéressantes, d’analyses de situations passionnantes, de réflexions remarquables de lucidité.

Lire la suite...

jeudi 22 avril 2010

Une « burqa » bien accueillie

LE SOIR accueille, à la veille du débat parlementaire sur la proposition de loi dite « anti-burqa », la confession d’une jeune mère de trente ans qui dit les raisons pour lesquelles elle a choisi, librement, de porter la « burqa ». C’est, dit-elle, « un plus dans l’expression de ma foi ». Elle ajoute plus loin : « ce choix vestimentaire compatible avec mes convictions religieuses me permet d’exister comme je le souhaite dans l’espace public ». Le reste de l’article qui couvre une page entière (moins une bande de 9 cm en bas de page.), peut se résumer comme suit : Mme Samila trouve normal de montrer son visage lors d’un contrôle d’identité, lorsqu’elle demande des papiers, quand on lui remet ses enfants, quand elle passe la frontière …Elle ne fait aucun prosélytisme, ne demande à personne d’adhérer à son choix mais demande qu’on respecte ce choix.

Lire la suite...

- page 1 de 2